La consommation de sodas active les gènes de l'obésité

Par Lanutrition.fr Publié le 02/10/2012 Mis à jour le 10/03/2017
La consommation de sodas ferait grossir en activant les gènes de l'obésité.

La découverte des gènes a rapidement laissé croire qu'un gène pouvait prédéterminer notre avenir. En réalité les chercheurs découvrent maintenant de plus en plus que nos gènes vont s'activer ou non en fonction de l'environnement. Une nouvelle étude montre que c'est aussi le cas pour l'obésité.

Les chercheurs de l'école de santé publique de Harvard aux Etats-Unis ont analysé le lien entre les prédispositions génétiques, le surpoids et la consommation de boissons sucrées sur plus de 28 000 femmes et plus de 4 400 hommes. L'analyse a tenu compte de 32 locus, c'est-à-dire des emplacements de chromosomes qui ont été précédemment associés au surpoids et à l'obésité.

Résultat : plus la consommation de sodas est élevée, plus les gènes de l'obésité semblent s'activer et contribuer au surpoids. Une consommation quotidienne de sodas pourrait même multiplier le risque d'obésité par 5 ! Actuellement les chercheurs ne sont pas capables d'expliquer comment les sodas influencent notre génétique mais certains mettent déjà en avant comme explication des variations dans le métabolisme du fructose, un sucre qui a déjà été incriminé par les chercheurs dans l'épidémie d'obésité.

Les articles à ne pas manquer : Sucres : les vrais risques, Le problème avec le fructose et Tout savoir sur les édulcorants.

Référence

Qi Q, Chu AY, Kang JH, Jensen MK, Curhan GC, Pasquale LR, Ridker PM, Hunter DJ, Willett WC, Rimm EB, Chasman DI, Hu FB, Qi L. Sugar-Sweetened Beverages and Genetic Risk of Obesity. N Engl J Med. 2012 Sep 21.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top