La marche à pied préviendrait la démence

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 26/12/2007 Mis à jour le 06/02/2017
Une nouvelle étude publiée dans la revue Neurology montre que l’activité physique modérée et régulière réduirait les risques de démences chez les personnes âgées.

Des chercheurs italiens ont observé le mode de vie de 750 hommes et femmes de plus de 65 ans et qui n’avaient aucun problème de mémoire au début de l’étude. Toutes les semaines, les scientifiques ont recensé la régularité de leur activité physique modérée : marche, montée d’escalier, maison, jardinage ou bricolage.

Au bout de quatre ans, 54 personnes ont développé la maladie d’Alzheimer et 27 ont été atteintes de démence vasculaire. La démence vasculaire est une maladie qui résulte d’accidents cérébro-vasculaires répétés entraînant un dysfonctionnement de certaines parties du cerveau.

Les résultats montrent que les personnes âgées qui se dépensent davantage ont 24% de risque en moins de d’être atteintes de démence vasculaire.

« Nos résultats montrent qu’une activité régulière et modérée baisse le risque de démence vasculaire, indépendamment de critères sociodémographiques ou génétiques », conclut le Dr Giovani Ravaglia de l’Univesrité Orsola Malpighi à Bologne et auteur du rapport.

« Il est important de noter que de simples activités quotidiennes comme la marche ont les mêmes effets bénéfiques que des activités plus contraignantes », précise t-il.

L’activité physique modérée est efficace, cependant, il reste pour les chercheurs à déterminer les mécanismes d’action qui permettent de lutter contre les risques de démence.

Céline Soleille

American Academy of Neurology, news release, Dec. 12, 2007

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top