Les oméga-3 aideraient les enfants à mieux dormir

Par Thierry Souccar - Journaliste et auteur scientifique, directeur de laNutrition.fr Publié le 17/03/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Les enfants qui reçoivent un supplément de DHA dorment plus longtemps et mieux.

Une étude randomisée contre placebo conduite par l'Université d'Oxford suggère que des niveaux élevés de l’acide gras oméga-3 DHA sont associés à un meilleur sommeil chez l’enfant et qu’un supplément d’oméga-3 chez les enfants qui dorment mal favorise le sommeil.

Dossier : les oméga-3

Le DHA (acide docosahexaénoïque) est un acide gras oméga-3 que l’organisme sait fabriquer à partir d'un autre acide gras oméga-3 (acide alpha-linolénique) mais que l’on trouve en quantité dans les poissons, fruits de mer, algues. C’est le principal acide gras dans le cerveau.

Les aliments les plus riches en DHA

Les chercheurs ont cherché à savoir si 16 semaines de supplémentation en DHA (issu d’algues) à hauteur de 600 mg par jour permettraient d'améliorer le sommeil. Les enfants qui ont participé à l'étude n'ont pas été sélectionnés pour des problèmes de sommeil, mais pour des difficultés de lecture.

Au début, les parents ont répondu à un questionnaire sur le sommeil de l'enfant, qui a révélé que quatre enfants sur 10 avaient des troubles du sommeil. 43 de ces enfants ont été équipés de capteurs de poignet pour surveiller leurs mouvements pendant cinq nuits.

Résultats : les enfants qui ont pris des oméga-3 ont dormi près d'une heure (58 minutes) de plus et ont eu sept fois moins d'épisodes d'éveil par nuit par rapport aux enfants qui prenaient un placebo. 

L'étude constate que des niveaux sanguins de DHA plus élevés sont significativement associés à un meilleur sommeil. Un ratio de DHA sur acide arachidonique (AA) élevé est également associé à une diminution des problèmes de sommeil.

L’acide arachidonique est le principal acide gras à longue chaîne de la famille oméga-6, une famille d’acides gras polyinsaturés

Selon l’auteur principal de l’étude, le professeur Paul Montgomery de l'Université d'Oxford, « des taux bas de DHA ont été associés à des niveaux plus bas de mélatonine, ce qui pourrait expliquer la relation avec le sommeil. » La mélatonine est une hormone qui joue un rôle majeur dans le cycle veille-sommeil.

Pour le Dr Alex Richardson, lui aussi de l'Université d'Oxford, et co-auteur de l’étude, les taux sanguins de DHA sont extrêmement bas dans cet échantillon d’enfants âgés de 7 à 9 ans, et cela pourrait être directement lié au comportement et à l'apprentissage des enfants. Un mauvais sommeil pourrait expliquer cette association.

Lire aussi : Le Bon choix pour vos enfants (LIRE UN EXTRAIT ICI >>), La meilleure façon de manger pour les enfants et Premiers repas de 6 mois à 3 ans

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top