Les optimistes sont moins vulnérables au stress

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 30/07/2013 Mis à jour le 10/03/2017
Les personnes optimistes ont des niveaux de cortisol plus stables, ce qui leur permet de mieux gérer leur stress.

L’optimisme permet de mieux affronter les situations stressantes. Des chercheurs de l’université de Concordia en apportent la preuve dans un article publié dans l'American Psychological Association’s Health Psychology Journal.

Le stress peut conduire à différentes pathologies : troubles cardio-vasculaires, dépression… Certaines personnalités savent mieux faire face à des situations stressantes que d’autres. Les techniques de relaxation, une alimentation adaptée, l’exercice physique ou la phytothérapie peuvent aider à mieux gérer son stress dans la vie de tous les jours.

Consulter notre dossier sur le stress

Dans cette étude, les chercheurs ont voulu savoir si le fait d’être une personnalité plutôt optimiste ou pessimiste avait une influence sur la réaction au stress. 135 adultes de plus de 60 ans ont été suivis pendant 6 ans. Les personnes âgées sont particulièrement sujettes au stress et rencontrent parfois plus de difficultés que les jeunes à le surmonter. Les participants devaient estimer leur niveau de stress dans leur vie quotidienne et étaient classés comme plutôt optimistes ou pessimistes. Des échantillons de salive ont été collectés plusieurs fois dans la journée pour mesurer le taux de cortisol, "l'hormone du stress".

Le cortisol est une hormone stéroïde sécrétée par les glandes surrénales lorsque l’organisme fait face à une situation stressante. Elle est fabriquée à partir du cholestérol. Le cortisol conduit à une libération de glucose dans le sang qui permet d’activer les fonctions cérébrales et musculaires en réponse au stress. L’excès de cortisol tout comme sa carence a un effet négatif sur la santé.

Lire : L'hormone du stress : ni trop ni trop peu

Résultats : les personnes pessimistes avaient un niveau de stress plus élevé que les optimistes et rencontraient plus de difficultés à gérer leur stress. Du point de vue moléculaire, les pessimistes sécrétaient des niveaux plus élevés de cortisol lorsqu’ils étaient soumis à un stress plus élevé que la normale ; ils avaient des difficultés à faire redescendre leurs niveaux de cortisol suite au stress. En revanche, les personnes optimistes semblaient protégées de ces élévations de cortisol liées au stress.

En conclusion, la réponse au stress des personnes pessimistes est plus élevée que celle des optimistes. Aussi, plus que le stress en lui-même, c’est la façon de l’appréhender qui est importante. Si certains se laissent emporter par un stress quotidien et ruminent à longueur de journée, d’autres savent prendre du recul et « rester zen » ! Il existe des moyens naturels pour mieux gérer son stress et sortir du cercle vicieux de la « rumination intellectuelle ».

Lire : 4 méthodes anti-stress 100% naturelles

A lire : 6 ordonnances anti-stress sous la direction du Dr P.Setbon

Source

Jobin J, Wrosch C, Scheier MF. Associations Between Dispositional Optimism and Diurnal Cortisol in a Community Sample: When Stress Is Perceived as Higher Than Normal. Health Psychol. 13 mai 2013.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top