Les sédentaires sont plus anxieux

Par Lanutrition.fr Publié le 29/06/2015 Mis à jour le 10/03/2017
L'analyse de 9 études trouve une association entre le fait de passer beaucoup de temps assis et le risque d’anxiété.

La sédentarité est mauvaise pour la santé physique, mais elle pourrait aussi affecter la santé mentale. Dans un article paru dans BMC Public Health, des chercheurs australiens font état d'une association entre la sédentarité et le risque d’anxiété.

De nombreuses études ont montré que la sédentarité est associée à des problèmes de santé : obésité, maladie cardiovasculaire, diabète de type 2, ostéoporose. Etre sédentaire signifie passer beaucoup de temps assis par exemple à regarder la télévision, travailler sur un ordinateur, jouer à des jeux électroniques ou lors de transports.

Lire : Bureau : il faudrait aller marcher 2 min toutes les heures

Dans cet article, les chercheurs ont étudié l’association entre le comportement sédentaire et le risque d’anxiété grâce à une recherche systématique dans les bases de données. Neuf études d’observation ont été identifiées. Deux études incluaient des enfants ou des adolescents et sept ne comportaient que des adultes. Comme l’explique Megan Teychenne, principale auteur de l’article et chercheuse au Deakin University’s Centre for Physical Activity and Nutrition Research (C-PAN), il existe une augmentation des symptômes d’anxiété dans notre société, en parallèle à l’augmentation de la sédentarité. C’est pourquoi les chercheurs voulaient savoir si ces deux facteurs étaient liés.

La plupart des études (78 %) ont trouvé au moins une association positive entre le comportement sédentaire et le risque d’anxiété.Les chercheurs estiment que les preuves de cette association restent modérées. Dans cinq études sur neuf, une augmentation du comportement sédentaire était associée avec une augmentation du risque d’anxiété. Dans quatre études, le temps total passé assis était associé avec une augmentation de l’anxiété. Les preuves sur le lien entre anxiété et temps passé devant des écrans (télé ou ordinateur) étaient moins fortes.

Des études ont déjà montré que l'exercice physique est associée à moins d'anxiété.

Lire : L'exercice diminue l'anxiété

L’anxiété est une maladie mentale qui affecterait plus de 27 millions de personnes dans le monde. Elle conduit les gens à s’inquiéter de manière excessive, ce qui les empêche de vivre normalement. Des symptômes physiques peuvent apparaître comme des palpitations cardiaques, des difficultés à respirer, des tensions musculaires et des maux de tête.

Lire : Pour voir la vie en rose, marchez autrement

Plusieurs hypothèses peuvent expliquer l’association entre sédentarité et anxiété, comme un sommeil perturbé ou le manque d’activité métabolique. Une autre hypothèse est qu’un comportement sédentaire prolongé, comme le fait de regarder la télévision, peut conduire l'individu à se retirer des relations sociales, à être plus solitaire, ce qui pourrait augmenter son anxiété. Inversement, il se peut que les personnes anxieuses soient plus susceptibles d’être sédentaires pour faire face à leur anxiété.

A noter cependant : une étude a montré un lien inverse entre comportement sédentaire et risque d’anxiété chez les filles, suggérant que les distractions sur écran sont bénéfiques pour gérer l’anxiété des enfants.

Les bénéfices de l'exercice sont suffisamment importants pour envisager à tout âge de passer moins de temps assis et plus de temps en mouvement.

Lire : Un corps d'athlète à 60 ans (lire un extrait ICI >>)

Source

Megan Teychenne, Sarah A Costigan, Kate Parker. The association between sedentary behaviour and risk of anxiety: a systematic review. BMC Public Health, 2015; 15 (1) DOI: 10.1186/s12889-015-1843-x

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top