L'exercice aiderait à supporter la douleur

Par Lanutrition.fr Publié le 22/08/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Un entraînement de 6 semaines avec des exercices aérobie modérés augmenterait la tolérance à la douleur.

L’exercice physique est-il un anti-douleur? D’après une nouvelle étude australienne parue dans Medicine & Science in Sports & Exercise, l’entraînement permettrait de mieux tolérer la douleur.

Lors d’un effort prolongé, les muscles deviennent douloureux. L’organisme libère alors des opiacés naturels comme les endorphines qui calment un peu la douleur. Cet effet persiste un peu après l’exercice.

Lire l'interview de Christophe Carrio : 20 min par jour pour ne plus souffrir

Pour cette étude, les chercheurs ont recruté 24 jeunes adultes en bonne santé mais inactifs. 12 avaient envie de participer à un entraînement et 12 préféraient ne pas faire d’exercice. Les premiers ont suivi un programme d’exercices modérés avec un vélo stationnaire 30 min 3 fois par semaine, pendant six semaines. Les autres ont continué à suivre le même mode de vie qu’avant l’étude. Les chercheurs ont testé comment les participants réagissaient à la douleur avant et après la période de 6 semaines.

La réponse à la douleur se mesure à l'aide de deux paramètres : le seuil de douleur, c’est-à-dire le point à partir duquel la douleur est ressentie, et la tolérance à la douleur, à savoir la durée pendant laquelle l’individu peut résister à la douleur. Pour mesurer les seuils de douleurs, les chercheurs ont utilisé une sonde appliquée au bras et qui exerçait une pression croissante sur la peau ; les volontaires devaient dire quand la pression désagréable devenait douloureuse. Pour mesurer la tolérance à la douleur, les chercheurs ont mis un brassard servant à mesurer la pression sanguine en haut du bras ; ils l’ont resserré pendant que les volontaires devaient tenir un appareil dans leur main et le serrer le plus longtemps possible.

Résultats : ceux qui ont fait le programme d’exercices ont amélioré leur santé physique. Il n’y a pas eu d’évolution dans les seuils de douleur et la tolérance à la douleur dans le groupe témoin. Mais ceux qui se sont entraînés supportaient mieux la douleur : leurs seuils de douleur n’avaient pas changé, mais leur tolérance avait augmenté. Ceux dont la santé physique s’était le plus améliorée voyaient leur tolérance à la douleur augmenter le plus.

Le seuil de la douleur et la tolérance à la douleur ont été testés sur le bras alors que les participants ont fait un exercice impliquant leurs jambes. C’est pourquoi Matthew Jones, principal auteur de l’article, pense que « quelque chose qui se passe dans le cerveau était probablement responsable du changement ».

Par conséquent, un programme d’entraînement rendrait les efforts de moins en moins désagréables. Ceci peut avoir des implications pour des personnes souffrant de douleurs chroniques : un peu d’exercice pourrait changer leur perception de la douleur et les aider à mieux supporter les activités de tous les jours.

Lire : La méditation bénéfique contre l'anxiété et la douleur

Jones MD1, Booth J, Taylor JL, Barry BK. Aerobic training increases pain tolerance in healthy individuals. Med Sci Sports Exerc. 2014 Aug;46(8):1640-7. doi: 10.1249/MSS.0000000000000273.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top