Maigrir soulage le psoriasis

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 07/06/2013 Mis à jour le 10/03/2017
Des patients obèses atteints de psoriasis ont constaté une amélioration de leurs symptômes après avoir perdu du poids.

D’après une petite étude danoise, des patients obèses atteints de psoriasis voient leurs symptômes soulagés après avoir suivi un régime basse calorie. Ces résultats font l’objet d’une publication en ligne dans JAMA Dermatology.

Le psoriasis est une maladie inflammatoire auto-immune de la peau qui toucherait 1 à 3 % de la population française. Chez les personnes souffrant de cette maladie chronique, les cellules se développent trop rapidement : il leur suffit de 5 à 6 jours pour se renouveler, au lieu des 28 jours habituels. Ce renouvellement trop rapide entraîne une accumulation des cellules à la surface de la peau, visibles sous la forme de plaques caractéristiques. L’hérédité, le stress, sont des facteurs souvent évoqués pour expliquer cette pathologie. Mais d'une manière générale, l’alimentation peut aussi être un facteur influençant les maladies auto-immunes. Le régime Seignalet, sans gluten ni laitages a montré son efficacité pour contrôler ces maladies.

Lire : Un régime sans gluten ni laitages contre la spondylarthrite ankylosante et d'autres maladies auto-immunes


Pour aller plus loin, lire : Réduire au silence 100 maladies de Jean-Marie Magnien (lire un extrait ICI >>).

Les chercheurs danois ont voulu savoir si la perte de poids pouvait améliorer les symptômes du psoriasis. En effet, le psoriasis est une maladie inflammatoire, et l’obésité peut être une cause de l’inflammation.

27 patients en surpoids ont suivi un régime sur une base de 800 à 1000 kcal/jour pendant 8 semaines, puis en augmentant les quantités pour atteindre 1200 kcal/jour au bout des 8 semaines suivantes. Aux 26 patients du groupe contrôle, il a simplement été demandé de continuer à manger sainement. A la fin de cette période, les patients ont répondu à deux questionnaires pour évaluer leurs symptômes et leur qualité de vie. Les patients au régime, qui avaient perdu en moyenne 15 kg, ont signalé une amélioration de leur qualité de vie. Ils étaient aussi moins gênés par les brûlures et les lésions disgracieuses.

Ces résultats confirment que le surpoids aggrave le psoriasis ne serait-ce que parce qu'il peut provoquer des frictions de la peau néfastes pour les lésions. De plus, il existe probablement une cause immunitaire. Les tissus adipeux peuvent produire des cytokines, c’est-à-dire des molécules qui jouent un rôle dans le contrôle des réactions immunitaires. Ces cytokines pourrait entraîner une réaction inflammatoire qui accentue le psoriasis.

Le stress semble aussi favoriser le psoriasis.

Lire : Le stress favorise les maladies de peau

Certains acides gras, notamment ceux de la famille oméga-3 que l'on trouve dans le poisson ou sous forme d'huile de poisson, sont anti-inflammatoires.

Lire : Des compléments alimentaires anti-inflammatoires

Source

Peter Jensen, Claus Zachariae, Robin Christensen, Nina R. W. Geiker, Bente K. Schaadt, Steen Stender, Peter R. Hansen, Arne Astrup, Lone Skov. Effect of Weight Loss on the Severity of Psoriasis. A Randomized Clinical Study. JAMA Dermatol. 2013;():1-7. doi:10.1001/jamadermatol.2013.722.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top