Meilleur médicament anti-infarctus : le régime méditerranéen

Par Pierre Lombard Publié le 26/04/2016 Mis à jour le 07/08/2017
Actualité

Un régime méditerranéen, riche en fruits, légumes, poissons, céréales complètes, et huile d’olive diminue le risque d'infarctus et d'AVC chez des personne à risque.

La prévention des infarctus et des AVC lorsqu'on a une maladie cardiovasculaire passe moins par la prise d'une statine ou d'un médicament contre le cholestérol élevé, que par l'adoption d'un mode de vie protecteur. Confirmation avec cette nouvelle étude, publiée lundi 25 avril dans le European Heart Journal [1], qui a suivi plus de 15 000 personnes provenant de 39 pays, atteints de maladie cardiovasculaire. 

Les chercheurs ont crée un indice mesurant l’adhésion au régime méditerranéen, allant de 0 à 24. Au cours des 4 années de suivi, 10.8% de ceux ayant un score de régime méditerranéen inférieur à 12 (adhésion faible) ont eu un évènement cardiovasculaire grave, contre 10.5% chez ceux ayant un score compris entre 13 et 14, et seulement 7.3% chez ceux ayant un score supérieur ou égale à 15 (adhésion forte), soit une diminution de 32% du risque.

Ces résultats sont très positifs quand on le sait que le régime alimentaire n’est pas le seul facteur influençant le risque de maladie cardiovasculaire, le tabagisme et l’activité physique ont également un rôle important. De plus, le suivi n’a duré que 4 ans, un suivi plus long aurait probablement donné de meilleurs résultats.

Le professeur Ralph Stewart, qui a dirigé l’étude, précise que "après ajustement sur d’autres facteurs qui auraient pu affecter les résultats (tabagisme, activité physique, âge etc), nous avons trouvé qu’une augmentation du score d’un seul point était associé à une réduction de 7% du risque de crise cardiaque, AVC et de décès”.

Il s’agit d’une étude d’observation, qui ne permet donc pas de conclure à une relation de cause à effet.

Certains chercheurs pensaient que les Méditerranéens étaient en meilleure santé non pas grâce à leur régime alimentaire, mais grâce à leur exposition au soleil (meilleur statute en vitamine D). Mais cette étude rassemble des personnes provenant de 39 pays différents, et pourtant le régime méditerranéen semble toujours protecteur.
De plus, tous les essais cliniques réalisés à ce jour sont unanimes. Suivre un régime méditerranéen améliore le profil lipidique (2,3,4) et diminue considérablement l’inflammation, parfois jusqu’à 95% (2).
Et une étude clinique réalisée en 2013 (3) avait trouvé des résultats similaires, ceux ayant suivi le régime méditerranéen avaient trois fois moins de “chance” d’avoir un AVC que ceux n’ayant pas changé leur alimentation. Toutes ces études prises ensemble permettent d’affirmer que le régime méditerranéen est bon pour le coeur.

Lire : Le régime méditerranéen aussi efficace que les médicaments

Le régime méditerranéen est bénéfique au profil lipidique grâce à sa richesse en fruits et légumes, en huile d’olive et grâce à sa faible teneur en graisses animales. Tandis que son faible index glycémique, sa faible teneur en sucre et acides gras saturés contribuent à diminuer l’inflammation, facteur de risque dans les maladies cardiovasculaires. 

Pour vous mettre au régime méditerranéen anti-infarctus si vous êtes à risque, lire : Prévenir l'infarctus et l'AVC, du Dr Michel de Lorgeril (lire un extrait ICI >>).

RÉFÉRENCES :

[1] "Dietary patterns and the risk of major adverse cardiovascular events in a global study of high-risk patients with stable coronary heart disease", by Ralph A.H. Stewart et al on behalf of the STABILITY investigators. European Heart Journal. doi:10.1093/eurheartj/ehw125

[2] Casas R. et al. “The effects of the mediterranean diet on biomarkers of vascular wall inflammation and plaque vulnerability in subjects with high risk for cardiovascular disease. A randomized trial.” PLoS One. 2014 Jun 12;9(6):e100084. doi: 10.1371/journal.pone.0100084.

[3] Corella D. et al. “Mediterranean diet reduces the adverse effect of the TCF7L2-rs7903146 polymorphism on cardiovascular risk factors and stroke incidence: a randomized controlled trial in a high-cardiovascular-risk population.”
Diabetes Care. 2013 Nov;36(11):3803-11. doi: 10.2337/dc13-0955. Epub 2013 Aug 13.

[4] Damasceno NR. et al. “Mediterranean diet supplemented with nuts reduces waist circumference and shifts lipoprotein subfractions to a less atherogenic pattern in subjects at high cardiovascular risk.”
Atherosclerosis. 2013 Oct;230(2):347-53. doi: 10.1016/j.atherosclerosis.2013.08.014. Epub 2013 Aug 21.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top