5 raisons d’adopter le régime méditerranéen

Par Juliette Pouyat Publié le 29/05/2017 Mis à jour le 24/10/2018
Article

Équilibré, facile à suivre, le régime méditerranéen a tout pour plaire : bon pour la ligne, il garde votre corps et votre esprit en bonne santé et vous fait vivre plus longtemps.

Légumes, fruits, céréales, légumineuses, poissons, huile d’olive, noix, aromates, un peu de vin rouge sont les bases du régime méditerranéen. Cette alimentation limite en revanche la consommation de viande rouge, d’aliments transformés et de sucre. Voici 5 bonnes raisons d’y adhérer.

Pour vivre plus longtemps en bonne santé

On attribue au régime méditerranéen de nombreuses vertus dont celle de nous faire vivre plus longtemps : il permettrait en effet de réduire la mortalité toutes causes de 37%. Il est associé à une diminution de la mortalité par cancer de 36% et de la mortalité par maladies cardiovasculaires de 32%. De la même façon,par rapport à celles qui suivent un régime occidental "type", les femmes qui suivent un régime méditerranéen ont 40% de chances en plus de dépasser 70 ans, tout en étant en meilleure santé.

Pour protéger son cœur

C’est notamment en réduisant le risque cardiovasculaire que le régime méditerranéen permet d’allonger l’espérance de vie. Au début des années 1990, l'étude Lyon Diet Heart Study, conduite par Michel de Lorgeril et Serge Renaud a prouvé tout l'intérêt pour les patients à risque cardiovasculaire d'adopter un régime de type méditerranéen, riche en oméga-3 (acide alpha-linolénique). Lisez le récit de cette expérience ici.

Depuis, de nombreuses études ont confirmé ces découvertes. C’est par exemple ce que montre une étude menée sur 7447 personnes âgées de 55 à 80 ans à risque cardiovasculaire supposé élevé mais sans antécédent. Les chercheurs ont regardé en priorité les effets du régime méditerranéen sur l’infarctus du myocarde, l’accident vasculaire cérébral, la mortalité cardiovasculaire. Par rapport à un régime pauvre en graisses, le régime méditerranéen enrichi en noix ou en huile d’olive réduit significativement l’incidence d’événements cardiovasculaires majeurs. Le bénéfice est particulièrement net pour ce qui est des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Le régime méditerranéen est bénéfique grâce à sa richesse en fruits et légumes, en huile d’olive. Tandis que son faible index glycémique, sa faible teneur en sucre et sa richesse en fibres et polyphénols contribuent à diminuer l’inflammation et la glycémie, facteurs de risque dans les maladies cardiovasculaires. 

Pour garder la ligne

Une nouvelle étude menée sur 16 000 personnes suivies pendant 10 ans montre que le régime méditerranéen peut diminuer le risque d’obésité de 43%. Ces résultats ont été présentés au Congrès Européen sur l’Obésité à Porto. En analysant l’alimentation des participants, les chercheurs ont trouvé que plus la proportion de fruits, légumes et légumineuses était élevée, plus le risque de devenir obèse était diminué, par rapport à ceux qui consommaient plus de viande et de graisses animales. Ceux qui avaient le risque d’obésité le plus bas n’avaient pas totalement exclu la viande mais avaient des apports beaucoup plus faibles que les personnes qui avaient un régime classique. Ils mangeaient également beaucoup de poisson.

Pour préserver son cerveau

Le régime méditerranéen protègerait le cerveau du vieillissement et limiterait le déclin cognitif lié à l’âge. Il favorise les aptitudes cognitives chez les seniors en retardant notamment le rétrécissement du cerveau au cours du vieillissement. Ces dernières années, différentes études ont identifié un lien entre régime méditerranéen et un risque réduit de maladies liées à l’âge comme les démences. 12 d’entre elles ont été analysées par une équipe de chercheurs. Dans 9 études sur 12, le régime méditerranéen était associé à une meilleure fonction cognitive, moins de déclin cognitif et un risque réduit de maladie d’Alzheimer. Cependant, il n’y avait pas de résultats significatifs concernant les troubles cognitifs légers.

Les bénéfices du régime méditerranéen proviennent en partie des acides gras oméga-3 du poisson qui permettent de garder les cellules nerveuses en bonne santé, du vin rouge et d'autres sources d'antioxydants et des vitamines du groupe B qui peuvent aider à ralentir l’atrophie du cerveau. De la même façon, limiter la viande, notamment grillée, permet de diminuer la consommation de produits de glycation, impliqués dans le risque de démence.

Pour diminuer le risque de cancer

Les adeptes du régime méditerranéen ont un risque de cancer de l’estomac diminué de 33%. C’est ce que rapporte une étude menée sur environ 500 000 personnes dans 10 pays. Une autre étude menée sur 62 573 participantes a montré que les femmes ménopausées qui suivent un régime de type méditerranéen ont un risque nettement réduit d’une forme agressive de cancer du sein, ceux qui n’expriment pas les récepteurs aux estrogènes.

Une des explications du rôle protecteur du régime méditerranéen est sa teneur élevée en antioxydants (vitamines C et E, composés phénoliques, terpènes...) qui diminue le stress oxydant et le risque des maladies chroniques qui lui sont associées.

Pour savoir comment adopter le régime méditerranéen au quotidien, lire Le régime méditerranéen en pratique

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top