Mortalité plus élevée quand on reste trop longtemps assise après 50 ans

Par Lanutrition.fr Publié le 29/01/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Les femmes ménopausées qui restent le plus longtemps assises dans la journée meurent plus tôt.

Les femmes les plus sédentaires après la ménopause décèdent plus tôt que celles qui sont actives le plus longtemps dans la journée. D’après un article paru dans American Journal of Preventive Medicine, même celles qui pratiquent une activité physique sont concernées si elles restent longtemps assises le reste du temps.

Pratiquer une activité physique est important pour la santé. En plus d’aider à contrôler son poids, le sport favorise un bon état physique et mental. C’est pourquoi maintenir un bon niveau d’activité physique devrait permettre de vivre plus longtemps.

Lire : Votre forme physique prédit votre mortalité

Des chercheurs de l’université Cornell ont voulu déterminer la relation entre le temps sédentaire et la mortalité. 93 000 femmes ménopausées âgées de 50 à 79 ans au début de l’étude, qui faisaient partie de la Women’s Health Initiative Study, ont répondu à des questionnaires. Ceux-ci ont permis aux chercheurs de mesurer le temps sédentaire, à savoir le nombre d’heures passées chaque jour assise, à se reposer, sans compter les heures de sommeil. Ils ont classé les femmes en 4 catégories : moins de 4 h, 4 à 8 h, 8 à 11 h, et plus de 11 h par jour de sédentarité. Le suivi a duré 12 ans.

Résultats : les femmes qui passaient plus de 11 h sédentaires dans une journée avaient une augmentation de 12 % de leur risque de mortalité toutes causes confondues, par rapport aux femmes les plus actives. Les femmes les plus sédentaires augmentaient aussi leurs taux de décès par maladies cardiovasculaires, maladie coronaire et cancer de 13 %, 27 % et 21 % respectivement. L’association se maintenait en tenant compte de la mobilité, de la forme physique et des maladies chroniques : même les personnes qui faisaient régulièrement de l’exercice étaient à risque si elles restaient longtemps inactives par ailleurs.

Les femmes commencent à perdre de la masse musculaire dès 35 ans et ce changement s’accélère à la ménopause, d’où la nécessité de trouver des moyens de rester active. Pour Rebecca Seguin, l’auteur principal de ces travaux,  « Si vous êtes dans un bureau, levez-vous et déplacez-vous fréquemment. Si vous êtes retraitée et avez plus de temps inoccupée, trouvez des moyens pour vous déplacer à l’intérieur et à l’extérieur de la maison. Levez-vous entre les programmes de télévision, faites des pauses avec l’ordinateur ou pendant la lecture et pensez à interrompre les temps sédentaires prolongés. »

Lire : Comment passer moins de temps assis au travail

Source

Seguin R, Buchner DM, Liu J, Allison M, Manini T, Wang CY, Manson JE, Messina CR, Patel MJ, Moreland L, Stefanick ML, Lacroix AZ. Sedentary Behavior and Mortality in Older Women. American Journal of Preventive Medicine. 2014 Feb;46(2):122-35. doi: 10.1016/j.amepre.2013.10.021.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top