On se concentre mieux en écoutant Mozart

Par Lanutrition.fr Publié le 08/07/2013 Mis à jour le 10/03/2017
Il est plus facile d’accomplir une tâche avec du Mozart en bruit de fond qu’avec une musique dissonante ou que... dans le silence.

Vous devez vous concentrer sur votre travail, mais les distractions ne manquent pas ? Mettez un CD de Mozart ! Selon une étude ménée au Japon, cette musique harmonieuse est plus efficace pour nous aider à nous concentrer sur une tâche, plutôt qu’une musique dissonante ou même le silence…

La musique joue un rôle dans le développement cérébral. Différentes études ont montré qu'écouter une oeuvre de Mozart améliorait les performances cognitives : c’est l’« effet Mozart ».

Lire : 4 moyens originaux pour booster son cerveau

Cette étude a impliqué 25 garçons de 8- 9 ans et 25 séniors de 65-75 ans. Tous ont effectué le test de Stroop qui évalue la performance d’une personne devant identifier la couleur de mots. Par exemple, le mot « vert » est écrit en rouge et le participant doit nommer la couleur de l’encre utilisée (rouge). Dans ce test, la lecture du mot interfère avec l’identification de la couleur de l’encre : c’est  l’interférence de Stroop. Les chercheurs ont donc voulu étudier les effets de la musique sur l’interférence cognitive.

On sait que les enfants et les nouveau-nés préfèrent écouter un menuet de Mozart, avec des intervalles consonants, plutôt qu'une version modifiée avec des dissonances. Le test de Scroop a donc été réalisé 3 fois sur les participants : une fois avec un menuet de Mozart, une fois avec une version modifiée de cette œuvre contenant des intervalles dissonants, et une fois dans le silence.

Les résultats étaient similaires chez les jeunes et les personnes âgées : ils identifiaient la bonne couleur plus rapidement et avec moins d’erreurs en écoutant la musique de Mozart. Les résultats étaient les moins bons avec la musique dissonante ; le silence donnait des résultats intermédiaires.

En conclusion, écouter un menuet de Mozart améliore la concentration et aide à ignorer les distractions. Cependant, comme le soulignent les auteurs, des musiques tristes et dissonantes –comme l’adagio de Barber- peuvent aussi être une source de plaisir...

Pour aller plus loin, lire : Un cerveau à 100% du Dr Eric Braverman (lire un extrait ICI >>)

.

Source

Masataka N, Perlovsky L. Cognitive interference can be mitigated by consonant music and facilitated by dissonant music. Journal of Diabetes Science and Technology. Sci Rep. 2013;3:2028.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top