Reportage France 5 sur le lait : ce qu'on ne vous a pas dit

Par Lanutrition.fr Publié le 02/03/2012 Mis à jour le 22/02/2017
L'émission "C'est notre Affaire" sur France 5 sur le thème du lait ne vous dit pas tout.

Le dimanche 4 mars à 21h30, France 5 a diffusé un reportage sur le lait dans le cadre de "C'est notre affaire", un magazine d'enquête présenté par Claire Fournier. Ce reportage qui s'intitule "Qui veut la peau du lait ?"avait été diffusé une première fois mercredi 29 février en deuxième partie de soirée.

L'émission se déroule en plusieurs parties. Dans un premier temps, elle se penche sur le travail des agriculteurs et leurs difficultés, notamment financières. Dans un deuxième temps, les journalistes abordent le sujet des laits végétaux, les allergies et intolérances aux produits laitiers et le végétarisme sous le titre "les anti-lait". La question du lien entre les produits laitiers et la santé est soulevée. L'équipe de "C'est notre affaire" interroge dans cette section Thierry Souccar, directeur de LaNutrition.fr et auteur du livre "Lait, mensonges et propagande". Celui-ci, qui récuse d'ailleurs le qualificatif de "anti-lait" (inventé par l'indutrie laitière et qui lui est donné par l'émission sans qu'il en ait été informé), résume la conclusion logique des études conduites depuis plus de 50 ans sur le sujet :

  • la recommandation de consommer 3 à 4 laitages par jour ne diminue pas le risque de fracture osseuse
  • à ce niveau de consommation, les laitages peuvent augmenter le risque de certaines maladies, notamment cancer agressif de la prostate chez l'homme, et dans une moindre mesure, cancer des ovaires chez la femme, diabète de type-1 chez l'enfant, etc...
  • on peut donc consommer des laitages si on les tolère, mais mieux vaut le faire à dose modérée (pas plus de deux portions par jour) et il n'y a pas de risque particulier à consommer peu de laitages ou ne pas en consommer du tout.

Pour conclure l'émission, les journalistes font intervenir en plateau un médecin pédiatre nutritionniste, le Dr Patrick Tounian, sous la figure de l'autorité médicale qui va dire la vraie vérité au téléspectateur sur ce sujet controversé. Et là, le discours du Dr Tounian, c'est que les laitages, c'est quand même formidable : les ados et les personnes âgées ont besoin de beaucoup de calcium, seuls les laitages permettent d'en apporter facilement sinon il faudrait avaler des montagnes de cresson (sic), il n'y a absolument pas de risque de diabète, obésité, cancers avec les laitages, etc...  .

Mais le Dr Tounian est-il si bien placé pour délivrer au public un avis objectif sur les laitages ?

Vous pouvez consulter la déclaration de liens d'intérêt du Dr Tounian sur le site de l'Afssaps, en cliquant ici ; elle indique que si le Dr Patrick Tounian paraît ignorer les effets des laitages tels qu'ils sont rapportés par des chercheurs de premier plan, il connaît très bien en revanche les fabricants de ces aliments. Comme d'ailleurs ses collègues de la Société française de pédiatrie.

Qu'il s'agisse de Bel, Mead Johnson, Nutricia, Novalac, ou Nestlé, ces industriels ont sollicité un jour les conseils ou l'intervention du Dr Tounian - ou continuent de le faire. Dommage que cela ait échappé aux journalistes de "C'est notre affaire".

Le Dr Tounian est par ailleurs un fervent défenseur du sucre (voir notre article), ce qui est son affaire.

La loi prévoit que le public doit être informé des conflits d'intérêt d'un médecin présenté comme expert dans une émission de télévision (ou de radio, ou dans la presse écrite, ou sur un congrès). Cette règle n'est appliquée que très rarement.

Mais maintenant que vous êtes prévenu, c'est votre affaire...

Extrait de la lettre de Thierry Souccar le jeudi 1er mars à "C'est notre affaire".

Voici les avis sur le calcium et les laitages du Pr Walter Willett, qui est le patron de l’Ecole de santé publique de Harvard, la plus importante unité de recherche en nutrition au monde. Le Pr Willett est le spécialiste de nutrition le plus cité et le plus respecté dans la communauté scientifique :

http://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/aliments/produits-laitiers/pr-walter-willett-une-consommation-importante-de-calcium-ne-previent-pas-les-fractures.html

http://www.lanutrition.fr/communaute/opinions/interviews/pr-walter-willett-contre-losteoporose-boire-du-lait-ne-sert-a-rien.html

Dans Le Monde, même discours :

http://jeanpaulcurtay.typepad.com/okinawa/2010/02/walter-willett-directeur-du-departement-nutrition-de-lecole-de-sante-publique-dharvard-une-forte-con.html

 

Les premiers résultats de l’étude TRIGR, parus dans l’American Journal of Clinical Nutrition, montrent que les enfants à risque qui reçoivent une formule lactée hautement hydrolysée (dans laquelle les protéines de lait de vache sont sectionnées) ont deux fois moins de risque de diabète de type 1 que les enfants qui reçoivent un lait artificiel normal. Donc le lait de vache est bien un facteur de risque de diabète contrairement à ce qu’a affirmé le Dr Tounian :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21653795

Le site de l’étude :

http://trigr.epi.usf.edu/about.html

 

Sur le cancer de la prostate, les propos de Walter Willett confirment les études rapportées dans mon livre, et l’assurance maladie le fait également puisqu’elle reconnaît désormais sur son site que « Une consommation importante de lait ou de produits laitiers, pouvant contribuer à des apports élevés de calcium, peut être indirectement associée à une augmentation du risque de cancer de la prostate. »

 

http://www.ameli-sante.fr/cancer-de-la-prostate/facteurs-de-risque-du-cancer-de-la-prostate.html

 

Enfin pour la transparence des débats et en respect avec la loi Droit des malades il eût dû être fait état des liens du Dr Tounian dans l’émission :

http://www.afssaps.fr/var/afssaps_site/storage/original/application/3c3437ec178ba60266644324b66643ef.pdf

 

Pour conclure, je trouve grave et irresponsable que des médecins (dont au moins un est lié à l’industrie, à l’insu du télespectateur) encouragent le public à surconsommer les laitages, au lieu d’inciter à la modération comme je le fais. (...)

 

J’espère que vous publierez une mise au point sur votre site Internet. Nous allons de notre côté apporter des éléments d’information complémentaires.

 

Merci de me tenir informé de la suite que vous comptez donner…

L'équipe de l'émission n'a pas répondu à ce jour.

Vous pouvez retrouver le site de l'émission ici : http://www.france5.fr/c-notre-affaire/

Et vous pouvez revoir intégralement l'émission sur internet en cliquant ici : http://www.pluzz.fr/c-est-notre-affaire-2012-02-29-21h50.html

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top