Sodas et boissons sucrées sont-ils les nouvelles cigarettes ?

Par Juliette Pouyat Publié le 01/12/2014 Mis à jour le 10/03/2017
 Un élu new-yorkais demande le même type de message sur les boissons sucrées que sur les paquets de cigarettes. 

Aux Etats-Unis, les boissons sucrées sont la plus importante source de sucres consommés. A New-York, le député Karim Camara propose donc de mentionner sur les emballages des boissons sucrées, un message d’avertissement tel que « La consommation de boissons contenant des sucres ajoutés contribue à l’obésité, au diabète et à la formation de caries dentaires ».

Selon lui, « cela permettra la diminution de la consommation de boissons sucrées par les adultes et les enfants ». Pour M. Camara, il s’agit là « d’éducation publique ».

Les boissons sucrées, chez les sédentaires, contribuent à l’obésité, à l’hypertension, au diabète. Selon l’Ecole de Santé Publique de Harvard, elles causeraient 180 000 décès par an. Il semblerait qu’une prise de conscience quant au danger de ce type de boissons soit en train de se produire. 

Lire : sodas, boissons aux fruits : 180 000 décès par an selon Harvard

En matière d’alimentation, l’exemple et l’information sont en effet essentiels. Une étude avait d’ailleurs montré que pour la consommation de boissons sucrées, les enfants prenaient exemple sur leurs parents. D’autre part, les messages délivrés au public peuvent faire mouche et influencer leur choix alimentaires, notamment lorsque les informations sont concrètes.

Lire : boissons sucrées, des infos concrètes pour en réduire la consommation

Certains législateurs américains pensent donc qu’il est temps d’avertir les consommateurs des effets néfastes sur la santé des boissons sucrées par l’apposition de message sur les bouteilles ou canettes, comme c’est le cas pour la cigarette.

Cependant, ces messages d’avertissement ne sont peut-être pas suffisants. Si l’on prend l’exemple de la cigarette, la prévention se fait à plusieurs niveaux : outres les indications sur les paquets, d’autres mesures ont été prises : les spots publicitaires « choc », l’augmentation des prix, l’interdiction des publicités pour les marques de cigarette…

Mais les sodas n’ont pas "encore" la même image que les cigarettes. Au cours des dernières années, les tentatives pour réduire la consommation des boissons sucrées n’ont pas abouti, comme celle proposée par le Gouverneur de New-York d’appliquer une taxe sur les sodas et boissons sucrées (taxe « penny-an-ounce ») ou celle du maire de New-York d’interdire la vente de boissons sucrées de plus d’un demi-litre dans les fast-food, cinémas, restaurants et stades.

Les élus de Californie ont quant à eux rejeté la proposition d’apposer des avertissements sur les sodas en juin dernier. Cependant, tout récemment à Berkeley en Californie, une loi concernant l’application d’une taxe sur les sodas a été adoptée.

Même si l’adoption de telle législation prend du temps, de l’argent et demande beaucoup d’efforts, pour Karim Camara, c’est une nécessité. Selon lui, augmenter le nombre de moyens de prévention permettra de protéger les personnes les plus vulnérables face aux risques liés à la consommation de boissons sucrées.

« Les mesures gouvernementales sont essentielles pour contrer les méfaits des boissons sucrées étant donné que le diabète et l’obésité continuent de faire des ravages sur la santé de la population » a déclaré le Department of Health and Mental Hygiene de New-York tout en félicitant Monsieur Camara de son initiative.

La consommation de sodas ou boissons sucrées est un facteur modifiable qui a un réel impact sur le surpoids et l’obésité, notamment chez les jeunes. La teneur en sucres de ces boissons impacte la glycémie, favorise la résistance à l’insuline et augmente donc le risque de développer un diabète de type 2.

Lire : boissons sucrées et light soupçonnées de favoriser le diabète

En France, même si la consommation de boissons sucrées n’atteint pas celle des Américains, elle n’a cessé de croitre ces dernières années. Tous les moyens nécessaires devraient donc être mis en œuvre pour informer les consommateurs et les inciter à diminuer considérablement leur consommation de sodas et boissons et sucrées.

Sources

Is drinking soda the new smoking? CBS News

Seo DC, King MH, Kim N, Sovinski D, Meade R, Lederer AM. Predictors for Persistent Overweight, Deteriorated Weight Status, and Improved Weight Status During 18 Months in a School-Based Longitudinal Cohort. Am J Health Promot. 2014 Nov 5. [Epub ahead of print]

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top