Vers une épidémie de myopie par manque d'activité de plein air

Par Lanutrition.fr Publié le 24/03/2015 Mis à jour le 10/03/2017
L’augmentation importante des cas de myopie dans certains pays serait due au peu de temps que les enfants passent à l’extérieur.

S’aérer pour faire du sport et le plein de vitamine D, c’est une bonne idée. Mais il y aurait un autre avantage : dans un article paru dans Nature, des experts internationaux estiment qu’on limiterait le risque de myopie des jeunes s’ils passaient plus de temps à l’extérieur.

Dans cet article intitulé "The Myopia Boom" (le "boom de la myopie"), différents chiffres montrent l’étendue de l'épidémie de myopie qui touche déjà certains pays dans le monde. Ainsi, en Chine, 90 % des adolescents et des jeunes adultes seraient myopes, alors qu’ils n’étaient que 10 à 20 % de la population totale il y a 60 ans. En Europe, environ 40 % des 12-54 ans seraient myopes, contre 20 % dans les années 1970. Dans d’autres parties du monde, comme en Asie de l’Est, les experts soulignent une montée sans précédent des cas, approchant des niveaux épidémiques. Certaines estimations prédisent qu’un tiers de la population mondiale sera diagnostiquée comme myope à la fin de cette décennie.

Pour Kathryn Rose, professeur à l’université de technologie de Sydney, l'augmentation rapide de la fréquence de la myopie dans certains pays ne peut pas être due à la génétique et suggère l'existence de facteurs environnementaux importants. Mis en cause par les experts : le manque d’activité des jeunes en extérieur.

Lire : Pour conserver une bonne vue : pas de tabac, un peu d'alcool, exercice régulier

Comme l’œil grandit pendant l’enfance, la myopie se développe généralement chez les enfants d’âge scolaire et les adolescents. Dans le cas de la myopie, l’œil continue à grandir et devient trop long, si bien que les rayons se focalisent en avant de la rétine. Les objets éloignés sont donc flous.  

Plusieurs faits semblent confirmer que la myopie est liée au mode de vie. Par exemple, une étude récente a comparé la vision d’enfants chinois vivant à Sydney et à Singapour. Résultat : 3 % de myopie chez les chinois de Sydney et 29 % pour ceux de Singapour. Or en Australie, les enfants chinois passaient environ 13 h par semaine à l’extérieur, contre 3 h à  Singapour.

Globalement les chercheurs ont trouvé des taux de myopie plus élevés dans les pays avec une éducation intensive, où les enfants passent plus de temps à l’intérieur. Des expériences ont voulu tester l’effet des activités en extérieur sur la vision des enfants. A Taiwan, des enseignants ont laissé les enfants dehors 80 min par jour au lieu de leur donner la possibilité de rester à l’intérieur pendant la pause. Au bout d’un an, les médecins ont diagnostiqué la myopie chez 8 % des enfants, contre 18 % dans une école proche.

L'avis de LaNutrition.fr. D'autres facteurs, comme l'alimentation peuvent influencer la vision. Par exemple, un régime alimentaire de type occidental, riche en produits laitiers, sucres et glucides raffinés à index glycémique élevé serait un facteur de développement de la myopie par stimulation d'un facteur de croissance cellulaire, l'IGF-1. De fait, les enfants myopes connaissent en général une croissance plus rapide que les autres. Si pour éviter la myopie, il est conseillé d’aller à l’extérieur pour reposer ses yeux, au lieu de se concentrer sur des activités tout près du bout de son nez, il serait tout à fait justifié de veiller aussi à l'alimentation des enfants, en suivant les conseils données par ce site et dans le livre "La meilleure façon de manger" (lire un extrait ICI  >>).

Source

Dolgin E. The myopia boom. Nature. 2015 Mar 19;519(7543):276-8. doi: 10.1038/519276a.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top