L’ex-cheffe de l’OMS : «Les industries du tabac, de l'alcool, de l'alimentaire ont combattu tous nos projets.»

Par Thierry Souccar - Journaliste et auteur scientifique, directeur de laNutrition.fr Publié le 26/06/2017 Mis à jour le 26/06/2017
Actualité

Après 10 ans à la tête de l'OMS, Margaret Chan dévoile les dessous d'une lutte entre industriels et santé publique.

D’abord directeur de la santé de Hong Kong, Margaret Chan est nommée en 2007 à la tête de l’OMS. Dans un article elle revient sur les moments forts des 10 années passées à ce poste, et notamment sur l’influence majeure des lobbies industriels, attachés à saborder les actions en faveur de la santé publique pour des considérations financières.  

« En janvier 2007, lorsque j'ai commencé ma décennie de travail au poste de directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, (…) je savais qu'il faudrait que les gouvernements de 194 pays soient de mon côté, ou du moins les rassembler suffisamment afin que nous puissions nous mettre d'accord sur un programme de santé global.

Les contentieux étaient légion. Les propositions visant à accroître l'accès à des médicaments abordables ont été presque toujours écartées par des considérations sur les profits, plutôt que sur les personnes, avec le soupçon à peine voilé que les règles du commerce ont été truquées pour favoriser les nations riches et puissantes. Des problèmes tout aussi ardus sont apparus lorsque les intérêts de la santé publique ont menacé ceux d’opérateurs économiques puissants, comme les industries du tabac, de l'alcool, de l'alimentation et des boissons. Le pouvoir économique se transforme facilement en pouvoir politique. Ces industries ont combattu presque tout ce que nous avons tenté, des recommandations visant à réduire la consommation quotidienne de sucre et taxer les sodas, aux avertissements selon lesquels les organisations qui défendent les intérêts des vendeurs d’alcool ne doivent pas inspirer les politiques nationales sur l'alcool, en passant par notre avis sur la façon d'empêcher la promotion d'aliments et de boissons malsains pour les enfants.

Lire : Le lobby du sucre

Les combats les plus âpres sont venus lorsque l'industrie du tabac a utilisé des accords commerciaux pour attaquer les lois promulguées par des gouvernements souverains, notamment celles qui obligent à vendre les cigarettes dans des emballages neutres, afin de protéger leurs populations d'un produit mortel. L'industrie du tabac considérait depuis longtemps l'OMS comme son plus grand ennemi, et j'ai travaillé ardemment pour conforter cette réputation. »

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top