Le curcuma peut-il ralentir la maladie d’Alzheimer ?

Par Lanutrition.fr Publié le 04/07/2007 Mis à jour le 11/04/2017

La maladie d'Alzheimer est au centre de différentes études qui aspirent à prévenir ce risque et à inverser le déclin cognitif engendré par cette Maladie. LaNutrition.fr fait le point sur l'utilisation du curcuma dans ces études.

Le curcuma est en cours d'étude pour la prévention d'Alzheimer, ou pour ralentir l'évolution de la maladie. Des études chez l'homme ont été lancées, après des essais prometteurs chez l'animal. Les études chez l'homme utilisent des doses de 2 ou 4 g de curcuma par jour. Le curcuma a été testé dans d'autres domaines à des doses allant jusqu'à 8 g par jour, qui est une dose un peu limite dans la mesure où cela nécessite de consommer un très grand nombre de capsules. Le curcuma est plutôt bien toléré, même à dose élevée. Il peut entraîner des troubles digestifs mineurs (nausées, diarrhées) qui disparaissent généralement avec la poursuite du traitement. Les personnes ayant eu un ulcère de l'estomac peuvent avoir des difficultés à tolérer des doses supérieures à 1 g par jour. Vous pouvez faire préparer des capsules (en gélatine si rien d'autre n'est disponible) par votre pharmacien, par exemple apportant 400 à 500 mg chacune.

A découvrir également

Back to top