Et vous, comment va votre vie sexuelle ?

Par Lanutrition.fr Publié le 11/06/2008 Mis à jour le 10/03/2017
Au pays du French Lover tendre et romantique, nos contemporains sont-il à la hauteur de leur réputation ? Plusieurs études ont passé à la loupe la sexualité des Français. Que se passe-t-il sous nos couettes (ou ailleurs…) ?

Si l’on en croit les couvertures des magazines, les Français s’intéressent davantage au sexe quand l’été pointe son nez… La longueur des jupes diminue à mesure que la température augmente et cet étalage de corps de plus en plus dénudés semble flatter notre libido… Mais les Français ont-ils réellement davantage de rapports sexuels en été que le reste de l’année ? « C’est possible, répond le sexologue Ronald Virag, mais il ne faut pas y voir une quelconque manifestation hormonale ou physiologique. Si l’été est considéré comme “ la saison des amours”, c’est simplement que pendant les vacances les gens ont davantage de temps libre pour avoir des rapports sexuels. » Malgré tout, des analyses réalisées en Norvège et en Jordanie suggèrent que le niveau de testostérone (une hormone sexuelle liée au désir, chez l’homme comme chez la femme) est plus élevé aux beaux jours qu’en hiver (1). Ce niveau pourrait en effet fluctuer avec la chaleur et la pression barométrique.

Et le reste de l’année, comment se porte la sexualité des Français ? Deux récentes enquête menées l’une par l’Inserm (Institut national et l’Ined (Institut national d’études démographiques) et l’autre par la marque de préservatif Durex nous le disent…


Age au premier rapport sexuel, par sexe et par génération (année des 18 ans)


Des sondages sous la couette

L’enquête « Contexte de la sexualité en France » de l’Inserm et de l’Ined a été publiée en mars 2007. 12 364 hommes et femmes âgés de 18 à 69 ans ont révélé les détails les plus intimes de leur vie sexuelle. Verdict : les habitudes sexuelles des Français évoluent.

Premier constat : l’âge du premier rapport diminue. Les seniors d’aujourd’hui avaient connu leurs premiers émois sexuels à 18,8 ans pour les hommes et à 20,6 ans pour les femmes. Aujourd’hui nos ados découvrent l’amour au même âge, dans leur 17ème année.

Deuxième enseignement de l’étude, ces messieurs seraient plus portés sur le nomadisme sexuel que ces dames… Les hommes déclarent en effet un nombre moyen de partenaire de 11,6 contre seulement 4,4 pour les femmes. Néanmoins, les auteurs précisent que les femmes, à la différence des hommes, tendent à n’inclure dans leur tableau de chasse que les relations qui ont compté pour elles au niveau affectif et pas les aventures d’un soir. Ainsi, elles ne sont qu’1 sur 10 à déclarer avoir eu au moins 10 partenaires contre plus d’1 homme sur 3.


Nombre moyen de partenaires dans la vie en 1970, en 1992 et en 2006

Par ailleurs si l’on en croit les conclusions des enquêteurs, ce que l’on nomme parfois la « bagatelle » est loin d’en être une : près de la moitié des hommes interrogés et plus de 30 % des femmes considèrent que la sexualité est indispensable à leur équilibre personnel. Ainsi la sexualité concernerait une grande majorité des Français : près de 90 % d’entre eux déclarent avoir eu des rapports sexuels dans les 12 derniers mois.


La sexualité est indispensable à votre équilibre personnel (% d'accord)


Plus de 2 rapports par semaine mais seulement 25% de satisfaits

Côté fréquence, le rapport de l’Inserm révèle que les hommes et les femmes qui ont un partenaire feraient 8,7 fois l’amour par mois soit environ deux rapports sexuels par semaine. C’est à peu près le même score dévoilé par la dernière enquête commandée par la marque de préservatifs Durex. L’enquête a été effectuée auprès de 26.000 personnes dans 26 pays. Avec 120 rapports annuels les Français seraient plus actifs que la moyenne qui est de 103 rapports par an. Ils se classeraient à la 11ème place, devancés par les Grecs (164), les Brésiliens (145), les Polonais et les Russes (143), les Indiens (130), les Mexicains et les Suisses (123), les Néo-Zélandais et les Chinois (122) et les Italiens (121). En queue de peloton on trouve les Etats-Unis et Singapour (85), le Nigéria (84), Hongkong (82) et le Japon (48).

En revanche en terme de satisfaction nos voisins n’auraient vraiment rien à nous envier : seuls 25 % des Français se déclareraient satisfaits sexuellement. La seule contrée qui obtient un score plus déplorable est le Japon avec seulement 15 % de satisfaction. Le Nigeria, le Mexique et l’Inde caracolent en tête avec respectivement 67 %, 63 % et 61 % de satisfaction. Et pourtant les Nigériens arrivent eux en avant- dernière position pour ce qui est de la fréquence des rapports sexuels, avec seulement 84 rapports par an.

L'enquête indique par ailleurs que la durée moyenne d'un acte sexuel est de 18 minutes. Avec 15 minutes, les Français sont parmi les plus rapides devant les Indiens, derniers avec 13,2 minutes. Avec 24 minutes, les Nigérians font durer le plaisir.

 

(1) El-Migdadi F, Nusier M, Bashir N.  Seasonal pattern of leutinizing, follicle-stimulating hormone, testosterone and progesterone in adult population of both sexes in the Jordan Valley. Endocr Res. 2000 Feb;26(1):41-8.

A découvrir également

Back to top