Bien choisir ses morceaux de viande

Par Lanutrition.fr Publié le 04/04/2012 Mis à jour le 21/11/2017
Pourquoi faire des économies si c’est pour choisir de la viande de piètre qualité et au détriment de notre santé ? Quelques astuces pour adopter une alimentation santé en respectant les recommandations de LaNutrition.fr sans se ruiner.

 

Choisissez les morceaux de viande les moins chers

LaNutrition.fr conseille de manger entre 0 et 4 portions de viande par semaine. Une portion, c’est une cuisse de poulet ou 120 g de faux-filet ou encore une escalope de veau (100 g).

Astuce : pour les inconditionnels de la viande, choisissez les morceaux les moins chers en boucherie. Par exemple le boudin est à 6 € le kilo pour cinq personnes, soit 1,2 € par personne (attention le boudin est très riche en fer, ne pas surconsommer quand on est un homme et quand on est une femme ménopausée).

Le tableau ci-dessous compare le prix au kilo des différentes viandes. Le boeuf reste la plus chère. Il est intéressant de noter que les costillons d'agneau sont à 3 € le kilo et pour deux kilos, on peut faire un plat pour 8 personnes. Cela revient à 0,75 € par personne.

 

Volaille

Prix en €/kg

Cuisses de poulet

9,53

Pilons de poulet

7,69

Poulet entier

3

Blancs de dinde

2,94

Roulés de dinde

5,59

Abas

11

 

Porc

Prix en €/kg

Filet mignon

14,95

Echine

6,43

Côte

9

Rôti

13,65

Travers

8

 

Boeuf

Prix en €/kg

Steak haché

12,4

Faux filet

22,78

Entrecôte

22,78

Bifteck

16,66

Carpaccio

21,5

Bavette

26

Pavé

22,14

Escalope de veau

23

 

Agneau

Prix en €/kg

Gigot

21,05

Costillons

3

 

Les alternatives à la viande

 

Le poisson

La viande n’est pas obligatoire à chaque repas et peut être remplacée par du poisson. Côté protéines, viande et poisson font match nul avec en moyenne un apport de 18 grammes de protéines pour 100 grammes de poisson ou de viande. Mais le poisson apporte souvent de bonnes graisses, les oméga-3. Ci-dessous, le tableau compare les prix au kilo des poissons frais ou congelés. En général, ils sont moins chers congelés :

 

Poisson

Frais €/kg

Congelé €/kg

Pavé de saumon

20

16,75

Filet de lieu noir

15,9

8

Filet de hareng

8,25

-

Crevette

30

9,9

Queue de lotte

-

5,93

Filet de sole

-

10

 

Astuce : en boîte, les poissons gras (thons, sardines, maquereaux) ne sont pas chers et représentent une bonne source d’oméga-3.

Voici un tableau qui compare les prix des poissons en conserve. Il est important de ramener le prix au kilo car les boîtes sont toutes de contenance différentes. Il est préférable de les choisir sans huile mais quand c'est le cas, préférer l'huile de colza, riche en acides gras poly-insaturés et bonne source d'oméga-3 ou l'huile d'olive, riche en acide gras monoinsaturés au lieu de l'huile de tournesol. Les maqueraux à la tomate sont les moins chers.

 

Poissons en conserve

Prix €/kg

Thon naturel

14,92

Thon à l'huile d'olive

13,2

Thon à l'huile de tournesol

10,7

Maquereaux aux aromates

9,1

Maquereaux à la muscade

12,7

Maquereaux à la tomate

8,28

Sardines à l'huile d'olive

18,78

Sardines à l'huile de tournesol

10,95

Sardines à la tomate

9,03

Sardines au citron

10,07

 

Les légumineuses, le plat familial idéal

Les légumineuses combinent deux avantages majeurs : elles sont économiques et bonne pour la santé car elles ont un index glycémique bas (entre 20 et 50), sont riches en fibres et en minéraux. Au niveau des protéines, remplacer la viande par les légumineuses est économique : 100g de lentilles blondes à 0,3 € sont équivalents en protéines à 100g de steak haché à 0, 9 €. Vous pourrez trouver des boîtes de conserves de légumineuses pas très chères : les lentilles brunes et les pois chiches reviennent environ à 1,3 €/kg.

Astuce : les légumineuses se mélangent très bien avec du coulis de tomates, riches en lycopène (ou tomates entières en boîte), des oignons, des échalotes, du persil et de l’ail. Au niveau de l’apport protéique, il est intéressant d’associer les légumineuses avec certains aliments pour l’équilibre des acides aminés, exemple : lentilles et riz ou haricot et maïs. En effet, les protéines des légumineuses ne sont pas toujours idéalement équilibrées puisqu'elles manquent d'acides aminés soufrés. C'est la raison pour laquelle afin de se procurer des protéines végétales de bonne qualité, on les associe aux céréales.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top