Du sport pour ralentir le vieillissement

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 02/12/2009 Mis à jour le 06/02/2017
L’activité physique intense ralentirait le raccourcissement des télomères et limiterait le vieillissement, selon une récente étude.

Pour rester jeune, faites du sport. Des chercheurs allemands ont montré que l’activité physique permettait de préserver les télomères, ce qui limite le vieillissement cellulaire.

« Les télomères, ce sont les coiffes protectrices de l’extrémité des chromosomes dans les cellules. Les chromosomes portent l’information génétique. Les télomères, c’est un peu comme l’extrémité rigide de vos lacets. Sans elle, le lacet s’effiloche », explique Elizabeth Blackburn, professeur de biologie à l’université de San Francisco et prix Nobel de médecine en 2009 pour ses travaux sur les télomères. (Lire son interview)

Les chercheurs ont mesuré la longueur des télomères des globules blancs de deux groupes de coureurs de fond et de deux autres groupes de personnes en bonne santé qui faisaient moins d’une heure de sport par semaine.

Parmi les sportifs, figuraient des jeunes coureurs professionnels qui parcouraient en moyenne 72 kilomètres par semaine. D’autres volontaires ont participé à l’étude. Agés en moyenne de 51 ans, ces coureurs ont commencé la course d’endurance dans leur jeunesse et faisaient encore 80 kilomètres par semaine.

Résultat : les télomères des athlètes sont plus longs que ceux des non sportifs du même âge. La télomèrase était également plus active chez les coureurs.

« La télomèrase est une enzyme. Dans les cellules, elle restaure la longueur des télomères lorsqu’ils sont usés. Quand l’extrémité des chromosomes s’effiloche, la télomèrase intervient et la reconstruit », précise Elizabeth Blackburn.

« L’activité physique des athlètes professionnels entraine l’activation de l’enzyme télomèrase et stabilise les télomères, conclut le docteur Ulrich Laufs, professeur de médecine clinique et expérimentale de l’université Saarland. C’est la preuve directe de l’effet anti-âge du sport. L’exercice physique protègerait du vieillissement du système circulatoire ».

En plus, les sportifs ont un rythme cardiaque plus faible au repos, une pression artérielle, un indice de masse corporel et un cholestérol plus bas.

Lire également notre dossier pour préserver vos télomères.

Christian Werner, Tobias Fürster, Thomas Widmann, Janine Pöss, Cristiana Roggia, Milad Hanhoun, Jürgen Scharhag, Nicole Büchner, Tim Meyer, Wilfried Kindermann, Judith Haendeler, Michael Böhm, and Ulrich Laufs. Physical Exercise Prevents Cellular Senescence in Circulating Leukocytes and in the Vessel Wall. Circulation, 2009; DOI: 10.1161/CIRCULATIONAHA.109.861005

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top