Le régime méditerranéen améliore les performances cognitives

Par Lanutrition.fr Publié le 27/05/2013 Mis à jour le 10/03/2017
Un  régime méditerranéen, supplémenté en huile d’olive ou en noix, favorise les aptitudes cognitives des séniors.

Une étude à long terme s’est intéressée à l’impact du régime méditerranéen sur les performances cérébrales. Les résultats publiés en ligne dans le Journal of Neurology Neurosurgery and Psychiatry indiquent un effet positif de ce régime, comparé à une alimentation pauvre en graisses.

Le régime méditerranéen utilise l’huile d’olive comme principale graisse culinaire. Il est caractérisé par une consommation importante de fruits, noix, légumes, poissons et fruits de mer, une faible part de produits laitiers et de viande rouge, ainsi qu’un apport modéré en vin rouge.

Consulter notre dossier sur le régine méditerranéen

L'étude menée par l’université de Navarre en Espagne a inclus plus de 500 personnes âgées de 55 à 80 ans, sans maladie cardiovasculaire, mais présentant un haut risque vasculaire : patients souffrant de diabète de type 2, d’hypertension artérielle, de surpoids, ayant des antécédents de maladies cardiovasculaires précoces dans leur famille, fumeurs… Les participants faisaient partie de l’essai PREDIMED, qui a montré précédemment que le régime méditerranéen limite le risque cardiovasculaire.

Lire : Un régime méditerranéen réduit le risque cadiovasculaire de 30 %

Certains participants ont suivi un régime méditerranéen avec un ajout d’huile d’olive ou de noix mélangées. Un groupe contrôle a reçu des conseils pour suivre un régime pauvre en graisses, comme il est généralement recommandé aux patients présentant un risque cardiovasculaire élevé.

Au bout de 6 ans, les participants ont été soumis à des tests pour évaluer leur capacité d’orientation, leur langage, leur mémoire de travail, ou leurs aptitudes à l’abstraction. Pour cela, les chercheurs ont utilisé les tests MMSE (mini-mental state examination) et CDT (clock drawing test, consistant à dessiner une horloge).

Les personnes qui suivaient le régime méditerranéen supplémenté en huile d’olive avaient des résultats significativement supérieurs à ceux du groupe contrôle, avec une amélioration de 0,62 point pour le MMSE et de 0,51 point pour le CDT. De même, ceux qui avaient suivi le régime méditerranéen supplémenté en noix ont vu leurs performances augmentées de 0,57 et 0,33 point respectivement, par rapport au groupe contrôle.

Bien que l’échantillon étudié soit relativement faible, ces résultats montrent que le régime méditerranéen, qu’il soit supplémenté en huile d’olive ou en noix, améliore la cognition, comparé à un régime pauvre en graisses.

Dans une interview pour lanutrition.fr, le professeur Walter Willett expliquait également que les régimes pauvres en graisses n’étaient pas une solution pour combattre l’épidémie d’obésité. Le régime méditerranéen, avec un faible apport en graisse, semble plus efficace pour perdre du poids.

Lire : Les régimes pauvres en graisses ne sont pas une solution à l'épidémie d'obésité

Pour aller plus loin : La diététique anti-infarctus (S. Pichon & LaNutrition.fr)

Source

E. H. Martinez-Lapiscina, P. Clavero, E. Toledo, R. Estruch, J. Salas-Salvado, B. San Julian, A. Sanchez-Tainta, E. Ros, C. Valls-Pedret, M. A. Martinez-Gonzalez. Mediterranean diet improves cognition: the PREDIMED-NAVARRA randomised trial. Journal of Neurology, Neurosurgery & Psychiatry, 13 mai 2013

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top