Moins de troubles de la mémoire quand on a une bonne hygiène de vie

Par Lanutrition.fr Publié le 06/06/2013 Mis à jour le 10/03/2017
Ne pas fumer, manger des fruits et légumes, faire de l'exercice : une assurance contre les troubles de la mémoire.

Manger équilibré, ne pas fumer, faire du sport… Ces comportements amélioreraient la mémoire. Or les personnes âgées adoptent plus souvent un mode de vie sain que les jeunes adultes, eux aussi sujets à des problèmes de mémoire. C’est ce que révèle une nouvelle étude américaine.

Des chercheurs américains ont voulu savoir si les capacités de mémorisation des plus jeunes pouvaient elles aussi dépendre de leurs comportements. Plus de 18 500 résidents américains, âgés de 18 à 99 ans, ont répondu par téléphone à des questions sur leurs modes de vie et leurs problèmes de mémoire, à savoir :
•    Fumez-vous ?
•    Avez-vous mangé sainement hier ?
•    Au cours des 7 derniers jours, combien de fois avez-vous mangé au moins cinq fruits et légumes ?
•    Au cours des 7 derniers jours, combien de fois avez-vous fait au moins 30 min d’exercice ?

•    Avez-vous des problèmes de mémoire ?

Sans surprise, les sondés qui mangeaient sainement, ne fumaient pas et faisaient de l’exercice annonçaient une meilleure mémoire ; les plus âgés étaient ceux qui se plaignaient le plus de leur mémoire. Par rapport à ceux qui n’avaient aucun comportement sain, ceux qui en annonçaient un présentaient un risque réduit de 21 % de se plaindre de problèmes de mémoire. Ce pourcentage atteignait 45 % chez ceux qui avaient deux attitudes saines, 75 % pour trois et 111 % au-delà.

Plus étonnant : le mode de vie le plus sain était plutôt l’apanage des personnes âgées. 70 % des 60-99 ans avaient au moins une attitude saine contre 61 % des 40-59 ans et 58 % des 18-39 ans. Une hypothèse est les personnes âgées suivraient mieux les conseils de leur médecin car plus conscientes des conséquences de mauvais choix sur leur santé.

Par ailleurs, chez les plus jeunes, les problèmes de mémoire étaient plus importants que ce qu’attendaient les chercheurs : 14 % des 18-39 ans annonçaient des problèmes de mémoire, contre 26 % des plus âgés et 22 % des 40-59 ans. Le stress quotidien, une tendance à faire plusieurs choses en même temps (téléphoner, surfer sur Internet…) pourraient aussi diminuer les capacités de concentration et de mémorisation des jeunes adultes.

Lire : Maladies neurologiques : plus fréquentes et plus précoces

Certains comportements alimentaires permettent de limiter le risque de développer cette maladie qui concerne surtout des personnes âgées.

Lire : Contre Alzheimer : soleil, poisson, vin rouge et thé

Source

Small GW, Siddarth P, Ercoli LM, Chen ST, Merrill DA, Torres-Gil F.  Healthy behavior and memory self-reports in young, middle-aged, and older adults. Int Psychogeriatr. 2013 Jun;25(6):981-9.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top