Besoins nutritionnels du chien âgé

Par Lanutrition.fr Publié le 10/08/2009 Mis à jour le 06/02/2017
En vieillissant, le chien se dépense moins et est plus sensible à certaines maladies ce qui conduit à une modification de ses besoins nutritionnels.

Selon sa race, sa taille et son mode vie, chaque chien a une longévité différente. Les races petites ou naines atteignent régulièrement les 16 ans et parfois même plus.

Les races moyennes dépassent souvent les 12 ans, tandis que les grandes races vont rarement au delà des 8 ans et même moins pour les races géantes.

Le chien "senior" rencontre principalement des problèmes articulaires, des dysfonctionnements rénaux ou digestifs, ainsi qu'une fragilisation de la dentition, et en règle générale une plus grande sensibilité aux maladies. Une alimentation équilibrée joue un grand rôle dans la santé et la longévité du chien et retarde souvent l'apparition de ces phénomènes. L’alimentation humide sera privilégiée pour les chiens souffrant de problèmes dentaires (déchaussement, gingivites) mais déconseillés pour ceux présentant un surpoids.

Le chien âgé qui en principe a ralenti son activité, voit la plupart de ses besoins nutritifs réduits. D'autres par contre demandent à être revus à la hausse.

  • Calories : moins actif, le chien a besoin de moins de calories. Il faudra lui donner une alimentation moins riche, au risque de favoriser l'obésité et les problèmes de santé qui en découlent.

  • Protéines : pour limiter les problèmes rénaux, l’apport en protéines sera augmenté.

  • Lipides : diminuer légèrement les doses, tout en conservant une bonne qualité en acides gras essentiels pour conserver la brillance du poil.

  • Glucides : éviter encore plus de donner au chien des sucreries pour éviter les risques de diabète.

  • La quantité de fibres sera légèrement augmentée pour fournir plus de lest, ce qui permet de lutter contre le risque de constipation qui accompagne la diminution de l’activité physique du chien.

  • Vitamines : les besoins en vitamines B et E augmentent légèrement

  • Minéraux : en règle générale, les apports en minéraux, principalement en phosphore, seront réduits pour limiter les risques de calculs urinaires.

  • Antioxydants : ils sont bien sûr essentiels chez le chien âgé puisqu’ils contribuent à la lutte contre le vieillissement cellulaire et contre les maladies dégénératives comme les cataractes ou les tumeurs. De plus, ces substances amélioreront le statut immunitaire et augmenteront la résistance aux infections. Il s’agit de la vitamine E, du béta-carotène, du sélénium, du zinc…

Pour éviter l’arthrose, on privilégiera des aliments qui contiennent de la glucosamine et des sulfates de chondroïtines pour freiner la dégradation des cartilages et stimuler leur régénération.

Les chiens âgés ne constituent pas un groupe homogène, il faut différencier l’alimentation de l’animal âgé en bonne santé, de celle de l’animal âgé malade. Des examens vétérinaires réguliers sont indispensables. Ils visent à détecter au plus tôt les éventuelles défaillances de l’organisme au niveau rénal, cardiaque…

Comment donner à votre animal une alimentation "naturelle" qui lui permettra de vivre longtemps et en bonne santé : Toxic croquettes (Dr Jutta Ziegler) (LIRE UN EXTRAIT ICI >>).

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top