Contre le cancer du côlon, mettez du violet dans l'assiette

Par Marie-Céline Ray Publié le 26/09/2017 Mis à jour le 21/11/2017
Actualité

Les aliments de couleur violette contiennent des substances intéressantes pour prévenir le cancer du côlon.

Les anthocyanes, des composés présents dans la vitelotte, une pomme de terre colorée, et de nombreux autres végétaux aideraient à tuer des cellules souches de cancer du côlon, d’après une étude de l’université d’État de Pennsylvanie. L'amidon résistant de ces pommes de terre aurait aussi un rôle préventif.

L'étude

Les anthocyanes sont des pigments rouge à violets de la famille des polyphénols qui donnent leur couleur aux feuilles, fleurs, fruits et racines de nombreuses plantes.

Ici, les chercheurs ont utilisé de la pomme de terre violette cuite car c’est ainsi qu’elle est généralement consommée. Les chercheurs ont testé l’effet des pommes de terre sur des souris qui avaient un cancer du côlon.

In vitro et chez les souris, les pommes de terre à chair violette ralentissaient la progression des tumeurs de cancer du côlon, en ciblant les cellules souches du cancer. Les portions étudiées correspondaient chez l’homme à une pomme de terre de taille moyenne mangée midi et soir ou une grosse par jour.

D’après les chercheurs, différentes molécules pourraient agir simultanément sur plusieurs voies biologiques pour tuer les cellules souches de cancer du côlon : anthocyanes, acide chlorogénique et amidon résistant.

Les anthocyanes ont des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes; ils stimulent les enzymes d'élimination des composés cancérogènes de l'alimentation, s'opposent à la prolifération des cellules tumorales, et à leur infiltration; ils favorisent aussi leur élimination. Expérimentalement ces pigments ralentissent la croissance du cancer.

L’amidon résistant correspond à une forme particulière d’amidon qui a perdu sa structure pendant la cuisson ; l’amidon résistant est peu digéré et est fermenté dans le côlon. Il sert de nourriture aux bactéries intestinales, qui le convertissent en acides gras bénéfiques à chaîne courte tels que l'acide butyrique. L'acide butyrique régule la fonction immunitaire dans l'intestin, supprime l'inflammation chronique et peut également aider à provoquer des cellules cancéreuses à se détruire eux-mêmes. 

En pratique

Recherchez des sources d'anthocyanes comme les raisins noirs, les mûres, les myrtilles, les prunes, les légumes rouges, violets ou noirs (aubergine, tomate noire, pomme de terre vitelotte…), les châtaignes. On trouve de l'amidon résistant dans la banane verte, les légumes secs, l'avoine et d'autres céréales. Le riz, la pomme de terre en contiennent à condition de les manger froids après cuisson. C'est aussi un bon moyen d'abaisser leur index glycémique.

Lire : un régime contre le cancer du côlon

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top