Que faut-il manger pour éviter un cancer du côlon (ou une récidive) ?

Par Lanutrition.fr Publié le 20/03/2016 Mis à jour le 03/07/2019
Choisir ses aliments

Que manger pour prévenir le cancer du côlon ? Après une opération ? Et enfin pour éviter une récidive ? Toutes les réponses dans cet article.

Une étude de 2016 concluait que les personnes qui mangent un «régime de type occidental» qui comprend beaucoup de viande rouge et charcuterie, des céréales raffinées, du sucre et du sel en quantité importante, des aliments frits, des plats préparés et peu de fruits, de légumes avaient 3,5 fois plus de risques d'avoir une récidive de cancer du côlon. On sait aussi que l'alcool et les viandes transformés sont des facteurs de risque particulièrement aggravant pour ce type de cancer. 

Que faut-il donc manger en prévention primaire, autrement dit, pour éviter ce cancer, mais aussi après une chirurgie pour ne pas brusquer son système digestif et enfin au long terme pour éviter d'éventuelles récidives ? Une étude très récente nous fait part des dernières avancées des sciences nutritionnelles.

En prévention

Afin de prévenir le cancer colorectal, il est conseillé d'éviter l'excès de viande rouge et surtout la viande transformée ainsi que la consommation d'alcool excessive et/ou quotidienne.

L'alcool à éviter surtout si vous êtes d'origine asiatique
En effet, des facteurs génétiques montrent que l'alcool est moins bien métabolisé chez ce type de population résultant en un taux de cancer colorectal causé par l'alcool plus élevé que chez les populations caucasiennes.

À l'inverse, il faut privilégier une alimentation riche en fruits et légumes, en poisson et en ail. L'apport en fibres (surtout), folates (vitamine B9, se trouvant principalement dans les légumes verts à feuilles tels que les épinards), calcium, vitamine D et B6 et magnésium doit être suffisant. Globalement, il faut tendre vers une alimentation anti-inflammatoire pour un effet protecteur sérieux. L'obésité est aussi un facteur de risque important : il faut donc éviter les excès, les aliments ultra-transformés et pratiquer une activité physique régulière.

Le cas des produits laitiers
La consommation de produits laitiers est associée à un risque réduit de cancer colorectal. Mais LaNutrition conseille de ne pas dépasser 2 portions par jour pour éviter le risque d'autres pathologies qui pourraient être favorisées par une consommation élevée de laitages, sachant que le régime décrit ci-dessus est lui aussi protecteur.

Après une intervention : le régime sans résidu

Le régime sans résidu est destiné à donner au côlon le temps de guérir. Un régime sans résidu est souvent exactement l'inverse d'un régime qui préviendrait le cancer, notamment en ce qui concerne les fibres. Tous les aliments à faible teneur en fibres donnent en effet peu de résidus. Vous devrez peut-être prendre des compléments alimentaires pour éviter les déficits en micronutriments. 

Un régime sans résidu peut inclure les aliments suivants : 

  • Riz, pâtes, biscottes (en petite quantité), biscuits, pain blanc, pomme de terre cuites sans la peau (modérément),  jus de fruits (sauf pruneaux), compote de pommes, abricots, bananes, cocktails de fruits, raisins, pêches, pastèque, Évitez les fruits secs comme les pruneaux, dattes, raisins secs et les baies et les oléagineux secs (noix, amandes…), légumes très cuits ou en purée, poisson, oeufs

Il vous faudra éviter : 

  • les légumes crus légumes qui provoquent des gaz tels que les crucifères,évitez les légumineuses et les oléagineux et les aliments enrichis en fer.

Enfin limitez :

  • les viandes, et mangez les tendres et bien cuites, faire mariner les viandes avec du citron, du vinaigre, pour « digérer » les fibres.

Intolérance au lactose
Après une chirurgie du côlon, votre capacité à digérer des produits laitiers peut être temporairement ou définitivement modifiée. Lait et yaourts peuvent provoquer gaz, crampes et diarrhée. Dans ce cas, évitez le lait ; vous pouvez introduire des yaourts auxquels du lait n’a pas été ajouté (lisez les étiquettes) et un peu de fromage.

Eviter la récidive

Pour éviter une rechute, conserver de bons statuts en vitamine D (entre 75 et 250 nmol/l de sang)  et consommer beaucoup de café (jusqu'à 4 tasses moyennes par jour) sont reconnus comme utiles. Pour le reste, il semble qu'avoir une alimentation similaire à l'alimentation préventive (riche en fibres, pauvre en viandes, à index glycémique bas, etc.) soit le bon comportement à adopter lorsqu'on peut remanger normalement après la chirurgie.

Zoom sur les compléments alimentaires
La vitamine D est reconnue protectrice. Un apport adéquat d’acides gras oméga-3 à longues chaînes peut aussi être envisagé pour leur effet anti-inflammatoire. Dans tous les cas, prendre l’avis des médecins traitants.

Lire aussi : le régime cétogène contre le cancer (lire un extrait ICI >>)

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top