5 bonnes habitudes pour réduire le risque de cancer colorectal

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 15/10/2014 Mis à jour le 10/03/2017
En adoptant 5 comportements liés au poids, l'activité, le tabac, l’alcool et l’alimentation, on réduirait significativement son risque de cancer colorectal.

Si le lien entre cancer et mode de vie est souvent évoqué, peu de recherches ont exploré l’impact de plusieurs facteurs combinés sur le risque de cancer colorectal. C’est chose faite avec une vaste étude européenne publiée dans BMC Medicine qui montre que plus on adopte de comportements sains plus on réduit son risque de cancer colorectal.

Dans le monde, le cancer colorectal est le deuxième cancer le plus fréquent chez les hommes et le troisième chez les femmes et la majorité des cas apparaissent dans des pays au mode de vie occidental (Amérique du Nord et Europe occidentale). L’alimentation pourrait influencer ce cancer mais ce n’est pas le seul facteur en cause.

Lire : Le régime contre le cancer du côlon

Dans cet article, les chercheurs ont étudié l’impact combiné de 5 facteurs sur le cancer colorectal. Pour cela, ils ont analysé les données de 347.237 hommes et femmes de 25 à 70 ans, provenant de 10 pays de la cohorte EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition). Pendant la période d’étude qui a duré 12 ans, il y a eu 3.759 cas de cancer colorectal.

Les chercheurs ont considéré 5 facteurs "favorables" :

  • un poids sain,
  • une activité physique régulière,
  • l’absence de tabagisme
  • une consommation limitée d’alcool,
  • un régime riche en fruits, légumes, poissons, yaourts, noix et graines, des aliments riches en fibres et de faibles quantités de viande rouge et de charcuterie.

Pour chacun de ces 5 facteurs, chaque participant s’est vu attribuer une note de 0 ou 1, selon qu’il remplissait cette condition ou pas. Les points ont été additionnés pour obtenir un score pour chaque participant.

Résultats : Plus les participants avaient un score élevé, plus leur risque de cancer colorectal était bas. Par rapport à ceux qui avaient 0 ou 1 comportement sain, ceux qui en combinaient 2, 3, 4 ou 5 réduisaient leur risque de 13%, 21%, 34% et 37% respectivement. Les auteurs ont aussi noté une différence entre les femmes et les hommes, l’impact étant plus fort chez ces derniers.

Pour Krasimira Aleksandrova, principale auteur de l’article, « Nos données ont confirmé qu’avec un nombre plus élevé de comportements sains, le risque d’une personne de développer un cancer colorectal diminue. » Au final, ce sont 16% des cas qui pourraient être évités : « Les estimations basées sur les populations de notre étude suggèrent que jusqu’à 22% des cas chez les hommes et 11% des cas chez les femmes auraient été évités si les 5 comportements sains avaient été suivis. Nos résultats démontrent en particulier le potentiel de prévention chez les hommes qui sont à risque plus élevé de cancer colorectal que les femmes. »

En conclusion, la combinaison des 5 facteurs semble réduire l’incidence du cancer colorectal dans une population européenne.

Lire : 10 cancers que l'on peut éviter en restant mince

Krasimira Aleksandrova, Tobias Pischon, Mazda Jenab, H Bueno-de-Mesquita, Veronika Fedirko, Teresa Norat, Dora Romaguera, Sven Knüppel, Marie-Christine Boutron-Ruault, Laure Dossus, Laureen Dartois, Rudolf Kaaks, Kuanrong Li, Anne Tjønneland, Kim Overvad, José Quirós, Genevieve Buckland, María Sánchez, Miren Dorronsoro, Maria-Dolores Chirlaque, Aurelio Barricarte, Kay-Tee Khaw, Nicholas J Wareham, Kathryn E Bradbury, Antonia Trichopoulou, Pagona Lagiou, Dimitrios Trichopoulos, Domenico Palli, Vittorio Krogh, Rosario Tumino, Alessio Naccarati, Salvatore Panico, Peter D Siersema, Petra Peeters, Ingrid Ljuslinder, Ingegerd Johansson, Ulrika Ericson, Bodil Ohlsson, Elisabete Weiderpass, Guri Skeie, Kristin Borch, Sabina Rinaldi, Isabelle Romieu, Joyce Kong, Marc J Gunter, Heather A Ward, Elio Riboli, Heiner Boeing. Combined impact of healthy lifestyle factors on colorectal cancer: a large European cohort study. BMC Medicine, 2014; 12 (1): 168 DOI: 10.1186/s12916-014-0168-4

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top