Football : faut-il interdire les « têtes » chez les enfants ?

Par Lanutrition.fr Publié le 12/11/2015 Mis à jour le 02/06/2017
Article
La Fédération de football (soccer) des États-Unis vient d’interdire la pratique des têtes pour les joueurs de 10 ans et moins. Cette initiative fait partie des nouvelles directives de sécurité émises lundi.

Dorénavant, les jeunes joueurs américains ne pourront plus utiliser la tête pour garder en jeu un ballon aérien. Plusieurs études (mais pas toutes) ont trouvé des altérations cérébrales chez les joueurs de football, qui sont attribuées aux têtes. Les têtes peuvent conduire à des commotions répétées. Ces commotions pourraient déboucher chez les enfants et certains anciens joueurs sur des troubles neurologiques ou des maladies neurodégénératives.

Cependant, il n'y a pas de consensus chez les experts sur le sujet et la mesure est prise par précaution. La Fédération était depuis quelques mois sous le coup d'une plainte déposée par les parents d'un jeune joueur.

En plus d’interdire les têtes aux enfants de 10 ans et moins, la Fédération américaine demande de les limiter à l’entraînement chez les enfants de 11 à 13 ans.

La nouvelle initiative comprend également la mise en œuvre d’un protocole standardisé de prise en charge pour les jeunes joueurs qui peuvent avoir subi un choc à la tête, comme c’est le cas dans le rugby.

Lire aussi : Quel sport pour votre enfant ?

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top