Les enfants qui font du sport améliorent leurs fonctions cérébrales

Par Juliette Pouyat Publié le 06/10/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Chez les enfants, la pratique d’une activité physique modérée à intense améliore les performances cognitives et la fonction cérébrale

Plusieurs études ont montré les bénéfices de l’activité physique sur les performances cognitives des personnes âgées. Dans ce domaine, moins de travaux portent sur une population d'enfants. Dans cette nouvelle étude parue dans la revue Pediatrics, les chercheurs rapportent que des enfants âgés de 8-9 ans qui ont suivi un programme d’activité physique pendant 9 mois ont amélioré leurs fonctions exécutives, notamment la flexibilité cognitive et l’inhibition par rapport à ceux qui ne faisaient pas partie du programme d’activité physique.

Lire : faire du sport améliore les capacités intellectuelles

Les fonctions exécutives rendent compte de la capacité d'adaptation des personnes aux situations nouvelles. Elles comprennent  plusieurs processus cognitifs dont l’inhibition (résistance aux distractions et habitude à maintenir l’attention), la mémoire de travail (retenir et manipuler mentalement les informations) et la flexibilité cognitive (multitâche). Si l'inhibition représente l’aptitude à empêcher de produire une réponse qui n’est pas appropriée au contexte, la flexibilité va au-delà et correspond à la sélection d’une stratégie de réponse.

L’enfance est caractérisée par des changements importants dans la structure du cerveau, la fonction cérébrale et la connectivité. Un mode de vie actif pendant l’enfance pourrait avoir des effets protecteurs sur la santé du cerveau pendant toute la durée de la vie, comme c’est le cas pour la santé physique.

Lire : faites du sport à 20 ans, votre cerveau sera au top à 50

Cependant les effets spécifiques de l’activité physique sur les processus cognitifs primordiaux restent inconnus. Dans cette étude les chercheurs ont étudié l’effet de l’activité physique sur la fonction cérébrale et les performances cognitives, notamment celles liées à l’exécution de tâches nécessitant inhibition attentionnelle et flexibilité cognitive.

Pour cela, ils ont mené un essai contrôlé randomisé sur 221 enfants âgés de 8-9 ans. Parmi eux, 109 ont suivi un programme d’activité physique –Fitness Improves Thinking in Kids FITKids – après l’école pendant 9 mois, 112 ont fait partie du groupe de contrôle.

Les enfants ont passé des tests permettant de mesurer la précision de la réponse et le temps de réaction afin d’évaluer le contrôle exécutif. L’activité électrique du cerveau a été enregistrée pour évaluer l’activité neuronale, qui est associée au processus d’attention, à la mémoire de travail et à la vitesse de traitement cognitif.

Le programme d’activité physique était axé sur l’amélioration de la capacité aérobie (capacité de faire du sport sans s’essouffler).

Les résultats montrent que les enfants qui ont suivi le programme FITKids ont augmenté leur capacité aérobie d’environ 6 % (1% pour le groupe de contrôle), et présentent une plus grande amélioration –entre les tests avant et après l’intervention- de l’inhibition (3,2%) et de la flexibilité cognitive (4,8%) par rapport au groupe de contrôle. Les indicateurs de la fonction cérébrale se sont également améliorés dans le groupe ayant suivi le programme d’intervention.

«  Ce qui est réellement nouveau dans notre étude, c’est que nous avons été capables de montrer les modifications de la fonction cérébrale et de la cognition au cours de notre intervention. Et il semble que la relation entre activité physique et les bénéfices sur les performances cognitives corresponde à une association dose-réponse » dit le Dr Charles Hillman auteur de l’étude.

« Dans les études transversales, nous ne pouvons pas établir de relation de causalité. Mais ici avec notre essai contrôlé randomisé, nous avons pu démontrer que la relation entre activité physique et cognition existe bien » ajoute-t-il.

Les auteurs concluent que les politiques et les éducateurs devraient tenir compte de ces résultats pour donner à l’activité physique la place qu’elle mérite dans le programme quotidien des enfants.

Lire aussi : Quels sports pour votre enfant

Source

Hillman CH, Pontifex MB, Castelli DM, Khan NA, Raine LB, Scudder MR, Drollette ES, Moore RD, Wu CT, Kamijo K. Effects of the FITKids Randomized Controlled Trial on Executive Control and Brain Function. Pediatrics. 2014 Oct;134(4):e1063-71. doi: 10.1542/peds.2013-3219.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top