Pascale Hébel : les jeunes Français achètent moins de produits frais

Par Lanutrition.fr Publié le 19/03/2009 Mis à jour le 21/11/2017
Comment les Français mangent-ils ? Question de génération, comme nous l’explique Pascale Hébel, directrice du département consommation au Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc).

Quel budget les Français consacrent-ils à l’alimentation ?

D’après les chiffres de l’année 2007, les Français consacrent 13,8 % de leur budget à l’alimentation, une part qui ne cesse de baisser ces dernières années. Mais ce chiffre est une moyenne, nous observons des différences importantes selon les générations. Les jeunes ménages de 20 à 30 ans ne consacrent que 10 % de leur budget à la nourriture alors que chez les 60-70 ans c’est le double : ils consacrent 20 % de leurs dépenses à l’alimentation.

 

Et est-ce que les habitudes de consommation diffèrent selon les générations ?

Oui, d’une manière générale les jeunes consomment de plus en plus de produits transformés. D’ailleurs les chiffres le montrent : en moyenne un jeune ménage va acheter 80 % de produits transformés et 20 % de produits frais comme les fruits, les légumes, la viande et le poisson. En revanche les ménages plus âgés achètent 50 % de produits frais et 50 % de produits transformés.

 

Les jeunes consomment donc moins de fruits et légumes ?

Ils les consomment surtout sous des formes différentes. C’est notamment le cas des fruits, si l’on regarde les chiffres un jeune ménage achète pour 50 euros de fruits frais chaque année. Pendant le même temps un ménage de 50 à 60 ans va dépenser 400 euros pour acheter des fruits frais, c’est 8 fois plus ! Cela ne signifie pas forcément que les jeunes mangent moins de fruits car ils vont en revanche en consommer beaucoup plus sous forme de produits transformés comme les jus de fruit ou les compotes par exemple.

 

Globalement on peut dire que ces jeunes générations passent moins de temps en cuisine ?

Oui, globalement les jeunes passent moins de temps à cuisiner et à faire les courses, c’est souvent considéré comme une corvée. D’ailleurs le temps passé en cuisine a diminué entre 2003 et 2007. Mais avec la crise on peut s’attendre à une inflexion de cette tendance en 2008. Les consommateurs cherchent en effet à mettre en place des stratégies pour faire des économies sur la nourriture par exemple en accommandant les restes…

A découvrir également

Back to top