La méthode Wim Hof de résistance au froid

Par Suzanne Lovell Publié le 17/06/2020 Mis à jour le 17/06/2020
Fiche pratique

Grâce à la force du mental, à des exercices de méditation, de respiration et de concentration, la méthode Wim Hof permet, entre autres, de résister à des températures extrêmes. 

(Photo : ©carlos.araujo / Shutterstock.com)

Qu’est-ce que c’est ?

Wim Hof est un Hollandais qui est à l’origine d’une méthode éponyme qui l'a fait connaître pour sa résistance hors-norme au froid extrême. Ce sexagénaire a ainsi hérité du surnom « IceMan ». Détenteur d’une vingtaine de records du monde – comme par exemple une apnée de 6 minutes et 20 secondes, ou l'escalade du mont Everest en short (il a arrêté à 7 400 m du fait de ses orteils gelés) – Wim Hof intrigue et fascine tant le monde scientifique que le grand public, d’autant qu’il ne se contente pas de résister au froid : il l’apprécie.

Pour qui ? Pour quoi ?

Le froid est utilisé comme traitement thérapeutique depuis longtemps, notamment dans le milieu du sport professionnel. Les athlètes pratiquent des traitements par le froid pour diminuer la fatigue et les douleurs musculaires.

Soumettre son corps (et son mental) à des températures glaciales aurait aussi des effets bénéfiques sur la fatigue, le stress et l’amélioration des défenses immunitaires.

Wim Hof estime qu’en suivant sa technique d’entraînement, n’importe qui peut en tirer les bénéfices.

Comment ça marche ?

Selon Wim Hof, l'être humain a développé une capacité innée à résister aux éléments. Nos lointains ancêtres ont traversé des montagnes glacées et des déserts arides bien avant l'invention du manteau et de la toute première chaussure. Bien que la technologie nous ait apporté un confort indéniable, notre biologie est la même que celle de nos ancêtres. La clé pour accéder à notre potentiel perdu consiste à recréer le genre d'expériences auxquelles nos ancêtres ont dû faire face.

La pratique de la méthode Win Hof repose donc sur trois piliers : une exposition graduelle au froid, une préparation par la respiration, et un état d’esprit particulier.

La préparation respiratoire consiste à faire 30 à 40 respirations successives en un cours laps de temps, puis retenir sa respiration avec les poumons pleins, puis vides. Respirer de cette façon n’est pas naturelle : il s’agit d’hyperventilation. Lors de l’hyperventilation, la saturation du sang en oxygène augmente et la pression partielle de CO2 passe sous les valeurs normales. Cela stimule le système nerveux sympathique et accroît la libération d’adrénaline, de dopamine, de sérotonine responsables d'un sentiment de bien-être qui peut aller jusqu’à l’euphorie.

La méditation  permet d'accéder à l’état d’esprit et la concentration nécessaires pour supporter le froid. L’exposition au froid et la respiration nécessitent de la patience et de la persévérance pour être complètement maîtrisées.

Les piliers de la méthode Hof – respiration, exposition au froid, méditation – ont tous comme particularité d'activer le nerf vague. C'est peut-être d'ailleurs ce qui explique en grande partie les bénéfices santé de cette méthode.

Lire aussi : Activez votre nerf vague

Qu’en dit la science ?

En 2008, des chercheurs de l’université de Maastricht (Pays-Bas) se sont demandés si les capacités de Wim Hof découlaient d’une concentration élevée de tissu adipeux brun, riche en mitochondries. Une fois métabolisé, ce tissu peut rapidement réchauffer le corps. Il permet par exemple au nouveau-né de résister au froid à la naissance. Habituellement, les cellules de graisse brune disparaissent pendant l’enfance. Or les chercheurs ont constaté que Hof possédait toujours une concentration très élevée de cette graisse à 55 ans, assez pour pouvoir produire cinq fois plus d’énergie qu’un homme normal de 20 ans.

En 2018, des chercheurs de l’université de Wayne State à Detroit ont soumis Wim Hof à des tests de froid extrême et découvert en étudiant son cerveau qu’il parvenait à réguler volontairement sa température corporelle en augmentant de manière significative l’activité de son système nerveux sympathique. Celui-ci contrôle un grand nombre d’activité « automatiques » de l’organisme (rythme cardiaque, pression artérielle, sécrétion d’adrénaline, libération de glucose par le foie...). Les chercheurs observent chez Hof une consommation plus importante de glucose par les muscles intercostaux, qui résulterait en une génération de chaleur se diffusant aux tissus pulmonaires qui réchauffent alors le sang venu s’oxygéner.

Les tests effectués sur Hof ont permis d’établir que l’homme, confronté au froid, mobilise une partie bien précise de son cerveau : la substance grise périaqueducale. « Cette zone est liée aux mécanismes cérébraux de contrôle de la sensation de douleur »  précise Otto Muzik, professeur de pédiatrie, de neurologie et de radiologie, « on suppose qu’elle gère ce contrôle en libérant des opioïdes et des endocannabinoïdes ». Les chercheurs émettent l’hypothèse que la méthode de Wim Hof  « peut vraiment favoriser la libération spontanée d’opioïdes et d'endocannabinoïdes dans le cerveau » . Et a donc « le potentiel de créer un sentiment de bien-être et de réduire l’anxiété » . 

« Un espoir pour la science », concluent-ils, car selon eux, cette méthode pourrait être intéressante pour le traitement de maladies du système immunitaire ou psychiatriques. Ils vont mener d’autres études à l’échelle internationale dans ce sens. « Ces possibilités sont trop intrigantes pour être ignorées ! »

Cette méthode n'est donc pas validée encore scientifiquement même si elle semble prometteuse pour soutenir le système immunitaire et le système nerveux.

En pratique

Comme le dit Wim Hof, « sentir, c’est comprendre ». Il est tout à fait possible d’avoir une première approche de cette méthode par le biais de douche froide quotidienne chez soi :   « une douche froide par jour, et le docteur s’en va pour toujours », selon Hof.

À la fin de votre douche, coupez le robinet d’eau chaude. D’abord pendant 15 secondes, puis augmentez progressivement à 30, 45 secondes et 1 minute. Petit à petit, semaine après semaine, vous trouverez la détente dans la respiration et apprendrez à accepter le froid.

Contre-indications : certaines pathologies ne sont pas adaptées à la méthode Wim Hof, comme les maladies cardiovasculaires très avancées ou l’épilepsie. Elle est également déconseillée aux femmes enceintes.

Pour en savoir plus : Le site de  Wim Hof

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top