La rhodiole, une plante contre le burn-out?

Par Juliette Pouyat Publié le 25/08/2017 Mis à jour le 21/11/2017
Article

L’épuisement professionnel, appelé aussi ou burn-out, fait chaque année de nombreuses victimes. Pour les aider, des compléments alimentaires à base de rhodiole pourraient être efficaces.

Une nouvelle étude parue dans la revue Neuropsychitatric Disease and Treatment montre que des suppléments quotidiens de rhodiole (Rhodiola rosea)  permettent d’améliorer les symptômes de l’épuisement professionnel, plus communément appelé burn-out. Ces résultats sont issus du premier essai ayant évalué l’effet d’un extrait de rhodiole sur cette maladie moderne.

Le burn-out représente un fardeau croissant dans notre monde moderne, à la fois en termes de santé mais aussi d’un point de vue économique. Il est défini par l’Organisation Mondiale de la Santé comme « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ». Les symptômes sont multiples allant de troubles psychiatriques ou de l’humeur (fatigue, cynisme, vie sexuelle altérée, manque de concentration, attitude négative vis-à-vis du travail) à des symptômes somatiques (maux de tête, hypertonie…).

La rhodiole (Rhodiola rosea) pousse dans les régions très froides et en altitude. Les scientifiques ont identifié environ 140 composés chimiques dans ses racines, dont des composés phénoliques, des flavonoïdes et de la rosavine. Seule sa racine est utilisée en phytothérapie.

Des études antérieures ont montré l’efficacité de la rhodiole pour soulager stress, fatigue mentale et physique, la dépression ou encore pour stimuler l’énergie. « La capacité de la rhodiole à renforcer l’organisme contre le stress ainsi que sa bonne tolérance offrent une approche intéressante dans le traitement du burn-out » écrivent les auteurs.

Dans cet essai, il était question d’augmenter la résistance au stress et donc de traiter la « source » du burn-out. Pour cela, 118 participants souffrant d’un burn-out ont pris quotidiennement pendant 12 semaines un supplément de 400 mg d’extrait de rhodiole. L’évolution des symptômes a été évaluée avec plusieurs questionnaires.

Résultats : la majorité des symptômes se sont améliorés au cours de l’étude et ce, dès la première semaine du traitement. Parmi les symptômes les plus impactés figurent l’épuisement physique et émotionnel, la fatigue, le manque de joie et la perte de la joie de vivre. De plus, les participants ont rapporté une augmentation de leur intérêt pour la sexualité.

Il s’agit d’un premier essai, réalisé qui plus est sans groupe de contrôle, mais il fournit des données initiales encourageantes pour la mise en place d’essais contrôlés randomisés à l'avenir. La rhodiole, considérée comme une plante adaptogène, entre déjà dans la composition de compléments alimentaires ciblant le stress.

Lire aussi : 6 programmes antistress personnalisés (abonnés)

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top