3 activités qui riment avec longévité

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 10/08/2016 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité

Voici trois activités qui peuvent vous aider à lutter contre le vieillissement et vivre plus longtemps. Sans forcément faire de gros efforts.

L’alimentation est certainement un des facteurs clés jouant dans la longévité, comme le montrent les études sur les centenaires. Qu’ils vivent à Okinawa ou en Sardaigne, ces champions de la longévité ont en général en commun un régime riche en végétaux et pauvres en viande. Mais hormis les efforts entrepris pour manger sainement, quelles activités peut-on privilégier dans son temps libre pour gagner quelques années de vie et conserver un corps jeune?

Lire : Les secrets de santé des centenaires

Lire des livres pour gagner deux années de vie

Lire des livres est associé à une vie plus longue chez les seniors. C’est ce que montrent des chercheurs de l’université de Yale qui ont utilisé les données de 3635 personnes de plus de 50 ans qui participaient à la Health and Retirement Study. À l'aide de questionnaires, les chercheurs ont réparti les participants en trois groupes : ceux qui ne lisaient pas de livres, ceux qui lisaient moins de trois heures et demie par semaine et ceux qui lisaient plus de trois heures et demie par semaine.

Résultats : par rapport à ceux qui ne lisaient pas de livres, ceux qui en lisaient pendant moins de trois heures et demie par semaine avaient 17 % de risque en moins de décéder pendant les 12 années de suivi. Ceux qui lisaient le plus de livres avaient 23 % de risque en moins de décès. En moyenne, les lecteurs de livres avaient une réduction de 20 % de leur risque de mortalité sur 12 ans : ils vivaient deux ans de plus que ceux qui ne lisaient pas du tout.

Cet effet protecteur perdurait quel que soit le sexe, le revenu, le niveau d’études ou la santé. Les chercheurs ont trouvé une association similaire entre la longévité et la lecture de journaux et magazines, mais cette association n’était pas aussi forte.

L'étude ne précise cependant pas combien d'années de vie vous pouvez gagner en lisant un article de LaNutrition.fr...

La méditation pour garder un cerveau jeune

Si la perte de tissu cérébral semble inexorable avec l’âge, elle pourrait être compensée par une activité relaxante et peu coûteuse : la méditation. D’après des chercheurs de l’université de Californie Los Angeles, les personnes qui pratiquent la méditation perdent moins de matière grise que les autres.

Les chercheurs ont étudié les effets de la méditation à long terme sur la perte de matière grise au cours du vieillissement. Ils ont comparé 50 personnes qui ont pratiqué la méditation pendant 4 à 46 ans (en moyenne 20 ans) et 50 témoins d’âges comparables. Chaque groupe de l’étude comprenait 28 hommes et 22 femmes âgés de 24 à 77 ans. Les cerveaux des participants ont été scannés par IRM haute résolution.

Résultats : dans les deux groupes, on observait une perte de matière grise liée à l’âge, mais chez ceux qui avaient médité, le volume de matière grise ne diminuait pas autant que chez les témoins.

 Lire : 4 moyens originaux pour booster son cerveau

La méditation a des effets bénéfiques sur la cognition, l’attention, la mémoire et la créativité. De manière générale, le fait d’engager le cerveau dans des activités mentales intenses stimule la formation de synapses, les connexions entre neurones. Ces changements au niveau cellulaire ont un impact sur l’augmentation de la matière grise : au cours du temps, le gain de matière grise dû à l’activité cérébrale pourrait donc masquer la perte normalement observée lors du vieillissement.

 Lire : Sans gluten, sans sucre, yoga et méditation : le premier traitement non-médicamenteux qui améliore Alzheimer

Pour une initiation facile à la méditation, suivez le Dr David O'Hare avec son guide 5 minutes le matin (Lire un extrait ICI  >>)

Deux séances de musculation par semaine

Dans une étude publiée dans Preventive Medecine, les chercheurs ont suivi plus de 300 000 Américains de plus de 65 ans durant 15 ans. 10 % d'entre eux ont indiqué pratiquer deux séances de musculation par semaine. Et comparés aux autres, ces derniers avaient une probabilité de mourir bien plus faible (-46 %). Cet effet protecteur demeure même après prise en compte de leur passé médical et de leur mode de vie.

De manière générale, le sport permet de lutter contre le vieillissement.

Lire : Le sport, champion des soins anti-âge

Sources

Bavishi A, Slade MD, Levy BR. A chapter a day: Association of book reading with longevity. Soc Sci Med. 2016 Jul 18;164:44-48. doi: 10.1016/j.socscimed.2016.07.014.

Luders E, Cherbuin N, Kurth F. Forever Young(er): potential age-defying effects of long-term meditation on gray matter atrophy. Front Psychol. 2015 Jan 21;5:1551. doi: 10.3389/fpsyg.2014.01551.

Kraschnewski JL, Sciamanna CN, Poger JM, Rovniak LS, Lehman EB, Cooper AB, Ballentine NH, Ciccolo strength training associated with mortality benefits? A 15year cohort study of US older adults. Prev Med. 2016 Feb 24;87:121-127. doi: 10.1016/j.ypmed.2016.02.038.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top