3 suppléments à essayer contre l'acné

Par Juliette Pouyat Publié le 23/01/2017 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité
En agissant sur l'inflammation, les hormones ou encore les médiateurs de l'hormone de croissance, des suppléments peuvent donner des résultats contre l'acné. 

Les probiotiques

Les études sur l’axe intestin-cerveau sont désormais nombreuses et nous savons que notre microbiote intestinal influence par exemple notre santé mentale. Mais ce que nous savons moins, c’est qu’il existerait également un lien entre notre intestin et la santé de notre peau. C’est ce que suggère une nouvelle étude parue dans la revue Beneficial Microbes. Les chercheurs montrent en effet qu’une supplémentation en probiotiques améliore l’acné chez l’adulte et évoquent l’existence d’un axe intestin-peau qui permettrait de cibler la zone gastro-intestinale avec des souches bactériennes pour améliorer la physiologie de la peau.

Lire : Stress, anxiété, dépression : pensez au probiotiques!

« L’acné est un trouble inflammatoire chronique caractérisé par un certain nombre de lésions cutanées différentes. La pathogenèse de l’acné est complexe et implique une augmentation de la production de sébum et une hyperplasie des glandes sébacées » expliquent les auteurs. « De plus en plus de données suggèrent que des altérations dans la signalisation de l’insuline sont impliquées dans la pathogenèse de l’acné chez l’adulte ».

« L’insuline et le facteur de croissance IGF-1 (Insulin like Growth Factor) pourraient exercer des actions qui favorisent l’acné. Une augmentation des taux sérique d’IGF-1 sont associés à une augmentation du risque d’acné chez les femmes après l’adolescence ».

Lire : pourquoi les adultes ont parfois encore de l'acné

D'autre part, les recherches menées sur la souche Lactobacillus rhamnosus SP1 (LSP1) montrent que ce probiotique normalise l’expression cutanée de certains gènes impliqués dans la signalisation de l’insuline.

Cette petite étude pilote a été menée sur 20 personnes adultes souffrant d’acné. Pendant une période de 12 semaines, un premier groupe de 10 personnes a reçu une supplémentation en probiotiques LSP1. L’autre groupe a reçu un placebo. Des biopsies de la peau ont été réalisées au début et à la fin du traitement et les chercheurs ont évalué l’expression des gènes pour l’IGF1 mais aussi le facteur de transcription FOXO1, dont une carence relative jouerait un rôle clé dans la pathogenèse de l’acné. Le critère clinique d’efficacité du traitement est le taux d’amélioration global sur une échelle de 5 points.

A la fin de l’étude, le groupe ayant pris des probiotiques présente une diminution de 32% et une augmentation de 65% de l’expression des gènes codant respectivement pour le facteur de croissance IGF1 et le facteur FOXO1.

« Nos résultats montrent que 12 semaines de supplémentation en LSP1 ont permis de normaliser l’expression cutanée des gènes impliqués dans la signalisation de l’insuline au niveau des zones d’acné. Ce changement moléculaire est accompagné d’une amélioration significative au niveau de l’apparence de l’acné. Ce traitement est en plus sûr et bien toléré» disent les chercheurs.

Le mécanisme exact par lequel les probiotiques normalisent l’expression d’IGF1 et de FOXO1 au niveau de la peau n’est pas connu mais il est possible que les probiotiques améliorent la résistance à l’insuline grâce à des effets métaboliques directs ou en corrigeant une dysbiose intestinale.

Les isoflavones de soja

Les isoflavones de soja sont des "phytoestrogènes" (génistéine et dadzéine), qui peuvent se comporter comme des antiandrogènes, en inhibant notamment une enzyme, la 5-alpha-réductase, qui transforme la testostérone en dihydrotestostérone (DHT). Dans une étude contrôlée en double aveugle de 12 semaines, des chercheurs ont montré qu'un extrait de soja avec 160 mg d'isoflavones a des effets bénéfiques sur l'acné, vraisemblablement en diminuant le niveau de DHT.

Les extraits de thé vert

Le thé vert contient des polyphénols appelés catéchines, qui sont anti-inflammatoires. Une étude en double aveugle a testé les effets d'un supplément d'épigallocatéchine gallate de thé vert (EGCG) sur l'acné pendant 4 semaines (1500 mg d'extrait décaféiné) sur 64 femmes âgées de 25 à 45 ans. Par rapport au placebo, le supplément a permis  une amélioration significative des lésions de l'acné.

Lire : quel régime alimentaire quand on a de l'acné?

Source

Fabbrocini G, Bertona M, Picazo Ó, Pareja-Galeano H, Monfrecola G, Emanuele E. Supplementation with Lactobacillus rhamnosus SP1 normalises skin expression of genes implicated in insulin signalling and improves adult acne. Benef Microbes. 2016 Nov 30;7(5):625-630. Epub 2016 Sep 6.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top