Asthmatiques, ayez le réflexe oméga-3

Par Pierre Lombard Publié le 23/06/2016 Mis à jour le 01/08/2017
Actualité

Les acides gras oméga-3 réduiraient l’inflammation et les symptômes de l’asthme chez 70% des enfants asthmatiques.

Asthme vient du grec asthma qui signifie « respiration difficile », c'est une maladie inflammatoire du système respiratoire qui est en forte progression ces 40 dernières années : touchant 1 à 2% de la population Française il y a 50 ans, elle concernerait environ 13% d'entre eux aujourd'hui, soit plus de 900 000 Français. L’asthme est caractérisé par une inflammation qui peut être chronique à bas bruit (maladie auto-immune) ou aigüe (d’origine allergique). Il n’y a pas de traitement à ce jour, seulement des moyens de réduire les symptômes, comme par exemple en évitant les allergènes incriminés (poils d’animaux, pollution, acariens, poussière,etc). Il est donc urgent de découvrir comment faire diminuer l’inflammation afin de soigner la cause de la maladie.

Dans cette étude, les chercheurs se sont intéressés à l’effet des acides gras oméga-3 à longue chaîne, l’EPA et le DHA, bien connus pour leurs propriétés anti-inflammatoires. 39 enfants ont été suivis pendant 3 mois, ils devaient prendre une capsule de 180 mg d’EPA (72% de l’apport nutritionnel conseillé) et de 120 mg (48% de l’ANC) de DHA chaque jour.
Les chercheurs ont mesuré la fonction pulmonaire ainsi que les taux sanguins en Th1, Th2, Th9, Th17 et Th22, des cytokines, qui sont des médiateurs de la réponse immunitaire de l'organisme. Elles permettent d'évaluer l'état inflammatoire. 

Resultats : Après le “traitement” de 3 mois, les chercheurs ont observé une diminution de IL-17A et TNF-α, qui sont des marqueurs de l'inflammation. De plus, 72% des enfants ont vu leurs symptômes s'améliorer, et 32% ont observé de grandes améliorations de leurs capacités pulmonaires. Ces résultats sont d'autant plus encourageants sachant que les doses étaient d'oméga-3 utilisées dans l'étude étaient assez modestes (180 mg et 120 mg contre 1000mg habituellement) et que l'expérience n'a duré que 3 mois. 
Cette étude confirme donc les bénéfices des oméga 3 à longue chaîne sur l’asthme.

Les oméga-3 à longue chaîne comme l’EPA et le DHA sont des acides gras qu’on trouve dans les poissons gras (saumon, sardines), dans le cerveau des mammifères, ou encore dans certaines algues comme la spiruline. Ils sont considérés comme anti-inflammatoires (à l’opposé des graisses oméga-6 qui sont pro-inflammatoires); ils protégeraient du diabète, des maladies cardiovasculaires, des maladies neuro-dégénératives et auto-immunes.

Pour plus d’informations sur les oméga 3, vous pouvez lire l'interview de Michel de Lorgeril : "Les oméga-3, c’est vraiment magique".

Ils seraient transformés par l'intermédiaire de 2 enzymes, la cyclo-oxygénase et de la lipoxygénase en différentes molécules comme les prostaglandines, les thromboxanes ou les leucotriènes, qui sont anti-inflammatoires.

L'asthme, un fléau mondial en progression

Selon l'OMS, près de 330 millions de personnes souffrent d'asthme dans le monde (5% de la population). Il y a de fortes disparités suivant les pays, l’asthme étant lié de près à l’urbanisation, mais aussi à l'excès d'hygiène. Par exemple, en Europe, la maladie toucherait plus de 30% des Anglais, entre 10 et 20% des Suédois et moins de 6% des habitants des pays d’Europe de l’est et 13% des Français.

Comment expliquer cette progression ? 

Les enfants vivent dans un environnement de plus en plus aseptisé et pollué. Or, la faible exposition aux pathogènes (virus, bactéries) pendant les premières années de la vie (hypothèse hygiéniste) et l'exposition aux polluants atmosphériques (particules fines, perturbateurs endocriniens) sont les causes principales de l'asthme . Effectivement, le système immunitaire “apprend” au cours de la vie. C’est pourquoi on retrouve parmi les facteurs de risque de l’asthme les facteurs qui tendent à limiter le contact avec la flore de la mère ou bien avec les virus et les bactéries : être né par césarienne, ne pas avoir allaité, ne pas avoir de chien à la maison, être fils/fille unique, vivre en ville. L’utilisation d’antibiotiques ou d’aspirine pendant l’enfance serait également une cause de l’asthme. L'allaitement serait protecteur.

Lire : Pourquoi il faut encourager les mamans à allaiter

 

Quel régime contre l'asthme ? 

Du poisson (EPA et DHA). Pour atteindre l'apport nutritionnel conseillé en EPA et DHA (250mg/jour soit 1750mg/semaine), vous pouvez consommer une portion de 100g par semaine de poisson gras (hareng, thon, saumon, sardine, maquereau). Cela vous apportera environ 2000 mg, sinon, sachez que 100g de foie de morue dans son huile contient pas moins de 8000 mg d'EPA! 

Un régime riche en fibres (légumes, céréales complètes, fruits). Les chercheurs ont montré que le contenu en fibres change la composition de la flore bactérienne, en particulier en modifiant le rapport entre les genres Firmicutes et Bacteroidetes.

Les fruits et légumes riche en antioxydants. Une étude rapporte que le ptérostilbène, un composé antioxydant qu'on trouve dans les myrtilles, peut bloquer l'inflammation pulmonaire induite par un polluant répandu : le benzopyrène. 

Lire aussi, Les fibres alimentaires protégeraient de l’asthme. 

RÉFÉRENCES :

(1) Shirin Farjadiana, b, Mozhgan Moghtaderib, Mehdi Kalania,, Tahereh Gholamia, Saeed Hosseini Teshnizid. “Effects of omega-3 fatty acids on serum levels of T-helper cytokines in children with asthma.” Cytokine.Volume 85, September 2016, Pages 61–66.

(2) Yang H, Xun P, He K.”Fish and fish oil intake in relation to risk of asthma: a systematic review and meta-analysis.” PLoS One. 2013 Nov 12;8(11):e80048. doi: 10.1371/journal.pone.0080048. eCollection 2013. Review.PMID: 24265794.

(3)Miyata J, Arita M. “Role of omega-3 fatty acids and their metabolites in asthma and allergic diseases.” Allergol Int. 2015 Jan;64(1):27-34. doi: 10.1016/j.alit.2014.08.003. Epub 2014 Oct 27.

(4) Allergy Asthma Proc. 2014 May-Jun;35(3):233-40. doi: 10.2500/aap.2014.35.3736.
Omega-3 fatty acids and asthma in children.
D'Auria E1, Miraglia Del Giudice M, Barberi S, Mandelli M, Verduci E, Leonardi S, Riva E, Giovannini M.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top