Contre l'obésité infantile : de l'eau aux repas, et seulement de l'eau

Par Juliette Pouyat Publié le 01/07/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Les enfants ne devraient boire que de l’eau pendant les repas pour diminuer leurs apports en sucre et lutter contre l’épidémie d’obésité

L’eau est la seule boisson indispensable à l’organisme. Pourtant, sirops, jus de fruits, sodas sont devenus des boissons incontournables à l’heure des repas –et en-dehors- pour certains enfants qui n’envisagent même plus de boire de l’eau….Ces calories ingurgitées ne servent pas à grand-chose si ce n’est à favoriser le surpoids et l’obésité. Un article paru sur BBC News (1) rapporte qu’un groupe de nutritionnistes anglais appelle à ne donner que de l’eau comme boisson à table afin de contrer l’épidémie d’obésité infantile. Leur constat est que bon nombre de personnes ont perdu l’habitude de poser de l’eau sur la table à l’heure des repas.

Sur le site LaNutrition.fr, nous avons rapporté les résultats de nombreuses études mettant en avant les effets néfastes des boissons sucrées sur notre santé, montrant qu’elles doivent être évitées, à fortiori pendant les repas : boissons sucrées et AVC, boissons sucrées et hypertension, soda et diabète, sodas, jus de fruits : 180 000 décès par an, sodas et obésité

Les boissons sucrées représentent une source de calories supplémentaires dans le régime alimentaire qui peuvent conduire à l’obésité. Sans compter que le sucre est associé à une augmentation du risque de diabète de type 2 et de problèmes cardiaques.

En France, une taxe sur les boissons sucrées (0,077 euros/litre) a été mise en place en 2012, pour lutter contre l’obésité. Une étude de modélisation (2) réalisée au Royaume-Uni sur une population âgée de plus de 16 ans a d’ailleurs montré qu’une taxe de 20% sur les boissons sucrées réduirait la prévalence de l’obésité d’environ 1,3% (soit 180 000 personnes).

L’appel de ces scientifiques anglais pour réhabiliter l’eau à l’heure des repas des enfants intervient alors que les autorités de santé publique s’apprêtent à publier leur plan pour réduire la consommation de sucre dans le pays.

Quelques voix s’élèvent pourtant dans le camp adverse, notamment celle d’un producteur de sucre AB Sugar, pour qui cette « diabolisation d’un ingrédient ne résoudra pas l’épidémie d’obésité ». « Prendre le sucre comme cible n’est pas une solution miracle, les gens devraient équilibrer leurs apports et dépenses énergétiques » a ajouté le Dr Julian Cooper, chef du service science alimentaire, AB Sugar. En France, l’industrie du sucre tente de faire de l’éducation nutritionnelle, avec l'aval du ministère de l'Education nationale.

Lire : l'industrie du sucre va dire aux élèves ce qu'il faut manger

Selon les recommandations de l’OMS, les sucres ne devraient pas représenter plus de 10% de l’apport énergétique et il serait bon de viser 5%. Ces limites s’appliquent à tous les sucres ajoutés et aux sucres naturellement présents dans le miel, les sirops, les jus de fruits, les concentrés de fruits.

L’atteinte des objectifs fixés peut peut-être passer par une taxe sur les boissons sucrées mais surtout par le fait d’éduquer les enfants pour qu’ils adoptent un comportement alimentaire bénéfique à leur santé. Pour Laurence Haurat, psychologue et nutritionniste, boire de l’eau est une question d’habitude (3) : « un enfant peut boire de l’eau et rien d’autre tant que l’on ne lui propose pas de boissons sucrées ». Le mieux est finalement de ne jamais commencer à leur donner autre chose que de l’eau pendant les repas.

Sources

(1) James Gallagher, Health editor. Water as only mealtime drink 'will combat child obesity. BBC News online.

(2) Briggs AD1, Mytton OT, Kehlbacher A, Tiffin R, Rayner M, Scarborough P. Overall and income specific effect on prevalence of overweight and obesity of 20% sugar sweetened drink tax in UK: econometric and comparative risk assessment modelling study. BMJ. 2013 Oct 31;347:f6189. doi: 10.1136/bmj.f6189.

(3) Laurence Haurat. C'est l'enfer à table. editions Eyrolles

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top