Dépression : les fruits seraient plus efficaces que les légumes

Par Juliette Pouyat Publié le 18/05/2015 Mis à jour le 11/07/2017
Actualité

Cette nouvelle étude suggère que les fruits seraient plus efficaces que les légumes pour prévenir la dépression chez les femmes à la cinquantaine

Manger des fruits et des légumes, c’est bon pour la santé ! Mais lesquels sont les plus efficaces ? Les fruits ou les légumes ? Une nouvelle étude parue l’European Journal of Clinical Nutrition suggère que pour prévenir la dépression, la consommation de fruits est plus efficace. En manger 2 par jour serait suffisant.

Lire : la biologie de la dépression

De nombreuses études montrent les bénéfices des fruits et légumes sur la santé. « La consommation de fruits et légumes est inversement associée au risque cardiovasculaire et ceux qui ont les apports les plus élevés en légumes verts ont un risque réduit de développer un diabète de type 2 » expliquent les auteurs de l’article. « L’étude EPIC suggère que la consommation de fruits a un effet modeste sur certains cancers (bouche, œsophage, côlon, poumon) et la consommation de légumes réduit le risque de cancer du sein ».

Lire : des fruits et légumes contre le cancer du poumon

La dépression est la maladie psychique la plus courante. Elle touche près de 3 millions de personnes en France et les femmes sont 2 fois plus atteintes que les hommes. « De plus en plus d’études s’intéressent au rôle possible de certains facteurs nutritionnels dans la prévention de cette maladie. Les chercheurs utilisent différentes approches en évaluant les apports d’un nutriment en particulier (oméga-3), d’un aliment ou groupe d’aliments (légumes) ou en regardant les habitudes alimentaires (régime méditerranéen) ». Et justement, les résultats des études montrent que la diète méditerranéenne protègerait de la dépression. « Cependant, nous ignorons quel composant du régime méditerranéen est responsable de cet effet protecteur ».

Lire : moins de dépression chez les femmes qui mangent du poisson

« Lorsqu’il s’agit d’évaluer leur impact sur la santé, les fruits et légumes sont souvent étudiés ensemble » soulignent les auteurs. Dans cette étude, les chercheurs ont choisi d’étudier séparément l’effet des fruits et celui des légumes sur l’incidence (nombre de nouveaux cas sur une période donnée) et la prévalence (proportion de personnes malades à un instant donné) de la dépression. 6271 femmes âgées de 55 ans en moyenne ont participé à l’étude qui consistait en 3 enquêtes sur une période de 6 ans (2004, 2007 et 2010). Leurs apports en fruits et légumes ont été évalués grâce à deux questions : combien de fruits mangez-vous par jour ? Combien de portions de légumes mangez-vous par jour ?

Les résultats montrent que 381 femmes souffraient de dépression chronique (symptômes dépressifs lors des 3 enquêtes), 4322 femmes n’ont eu aucun symptôme dépressif et le reste des femmes ont eu des symptômes dépressifs lors d’une ou deux enquêtes.

Lire : les probiotiques peuvent-ils soigner la dépression?

Le fait de manger 2 fruits par jour est associé à une diminution de la prévalence des symptômes dépressifs de 14%. L’association entre la consommation de légumes et la prévalence de la dépression était également significative mais seulement pour le groupe qui consommait le plus de légumes, soit au moins 5 portions par jour. Le fait de manger 5 portions de légumes par jour est associé à une réduction de la prévalence des symptômes dépressifs de 21% (par rapport au fait d’en manger une seule portion voire pas du tout).

Seule la consommation de 2 fruits par jour semble avoir un effet protecteur sur l’incidence de la dépression chez les participantes.

« Il semble que les fruits et les légumes aient des effets différents sur les symptômes dépressifs et que ceux-ci pourraient ne pas être additifs. Les apports en fruits auraient un impact plus important que ceux en légumes » disent les chercheurs.

« L’effet protecteur des fruits pourrait provenir de leurs teneurs en composés antioxydants et anti-inflammatoires, tels que les flavonoïdes et caroténoïdes. Le resvératrol, un puissant antioxydant est présent uniquement dans les fruits et pas dans les légumes » explique l'article.

Pour les auteurs, les résultats de leur étude suggèrent également que les fruits et les légumes doivent être étudiés séparément car leurs effets sur la santé peuvent être différents.

Lire : dépression : un extrait de curcuma plus efficace qu'un placebo

Source

Mihrshahi S, Dobson AJ, Mishra GD. Fruit and vegetable consumption and prevalence and incidence of depressive symptoms in mid-age women: results from the Australian longitudinal study on women's health. Eur J Clin Nutr. 2015 May;69(5):585-91. doi: 10.1038/ejcn.2014.222. Epub 2014 Oct 29.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top