Deux fois moins de cancers de la prostate avec un régime "low carb"

Par Lanutrition.fr Publié le 02/01/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Un régime de type Atkins, pauvre en glucides et riche en protéines est associé à un risque réduit de cancer de la prostate.

Un régime "low carb", pauvre en glucides et riche en protéines pourrait protéger du risque de cancer de la prostate. Voici la conclusion d’une petite étude de cohorte suédoise qui paraît dans Nutrition and Cancer.

Le cancer de la prostate représente le premier cancer touchant l’homme, avec plus de 70 000 nouveaux cas chaque année en France. Jusqu'ici le risque de cancer de la prostate a été associé à une consommation élevée de sucres simples, de sodas, mais aussi de laitages.

Lire : Le lait est toxique pour la prostate

Des chercheurs de l’université d’Uppsalla en Suède ont étudié les données de la cohorte ULSAM (Uppsala Longitudinal Study of Adult Men) dont l’objectif initial était d’identifier des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires et de diabète chez des hommes d’âge moyen. Les enregistrements  alimentaires réalisés sur 7 jours ont permis de calculer deux scores : l’un exprimant l’adhérence au régime méditerranéen et l’autre l’adhérence à un régime pauvre en glucides et riche en protéines. 1 044 personnes ont été inclues dans l’étude, mais, en utilisant « l’équation Goldberg » les chercheurs ont exclu 490 personnes qui n’auraient pas fourni des apports énergétiques suffisants.

Les régimes pauvres en glucides, dont le plus célèbre est le nouveau régime Atkins, permettent une perte de poids conséquente. Ils consistent surtout à réduire la part de céréales et de féculents. Il s'agit donc de régimes à faible charge glycémique. Ils sont associés à un risque réduit de diabète de type 2 et de mortalité.

Lire : Le régime Atkins fait peau neuve

Résultats : Les participants de l’étude étaient en léger surpoids, avec un IMC de 26. Pendant les 13 années de suivi, 133 cas de cancers de la prostate ont été relevés, dont 72 chez les 566 hommes qui ont fourni des données énergétiques suffisantes. Dans la population générale de 1044 hommes, Il n’y avait pas de lien entre alimentation et  cancer de la prostate. En revanche, dans la population des 566 hommes ayant fourni des données suffisantes, ceux qui adhéraient le plus au régime faible en glucides et riche en protéines avaient un risque de cancer de la prostate réduit de moitié. Le fait de suivre un régime de type méditerranéen n'était lié ni à une diminution de l'incidence du cancer de la prostate, ni à une augmentation.

Le régime méditerranéen est associé à un risque réduit de maladies cardiovasculaires et de mortalité. Il est basé sur une alimentation riche en fruits, légumes, noix, poissons, huile d’olive et un peu de vin rouge.

Consulter notre dossier sur le régime méditerranéen

Enfin, les chercheurs ont noté que les personnes qui adhéraient le plus à un régime faible en glucides et riche en protéines avaient des apports plus élevés en sélénium, ce qui expliquerait en partie l’effet protecteur observé. En effet,  une complémentation en sélénium réduirait l’incidence du cancer de la prostate. Les principales sources de sélénium sont les produits animaux : poisson, viande, œufs.

Lire : Antioxydants et cancer : la piste du sélénium, des vitamines naturelles et de la synergie

A noter que cette étude est une étude d'observation, qui décrit une association, sans préjuger d'un lien de cause à effet. Avant elle, une autre étude suédoise avait déjà trouvé une association entre un régime riche en sucres et féculents et un risque accru de cancer de la prostate. En attendant d'en savoir plus, les personnes à risque de cancer de la prostate ont peut-être intérêt à éviter les excès de sucre et de féculents (sans forcément éliminer ces aliments). 

Lire : Sodas, riz, pâtes, céréales du petit déjeuner en accusation

Pour les internautes qui veulent en savoir plus sur les régimes pauvres en glucides et leurs effets, vous pouvez lire le livre de Gary Taubes Pourquoi on grossit; ceux qui veulent suivre un régime "low carb" pourront lire Le Nouveau régime Atkins des Dr Westman, Phinney et Volek.

Source

Ax E, Garmo H, Grundmark B, Bill-Axelson A, Holmberg L, Becker W, Zethelius B, Cederholm T, Sjögren P. Dietary Patterns and Prostate Cancer Risk: Report from the Population Based ULSAM Cohort Study of Swedish Men. Nutr Cancer. 2014 Jan;66(1):77-87. doi: 10.1080/01635581.2014.851712. Epub 2013 Dec 10.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top