Enceinte ? Evitez les boissons light

Par Pierre Lombard Publié le 11/05/2016 Mis à jour le 16/08/2017
Actualité

Les futures mamans qui boivent des boissons light durant la grossesse ont plus de risque d'avoir des enfants en surpoids.

L’obésité et le supoids démarrent souvent dès la jeune enfance et il est difficile de maigrir lorsque le surpoids s'est installé. Il est donc important de déterminer les comportements qui favorisent le surpoids des jeunes enfants. Les boissons sucrées sont des facteurs de risque bien connus. Par exemple, les Mexicains sont les premiers consommateurs de sodas, ce sont aussi les plus touchés par l'obésité et le surpoids. 

Sodas et boissons sucrèes : comment ils nuisent à la santé

C’est pourquoi de nombreuses personnes remplacent les sodas par leurs homologues light, en pensant qu'ils aident à maintenir ou à perdre du poids. Cependant, plusieurs études ont fait le lien entre consommation de boissons light et prise de poids chez les adultes et les enfants.

Cette étude publiée dans le journal JAMA pediatrics (1) est la première à s’intéresser au lien entre consommation de boissons light pendant la grossesse et surpoids de l’enfant.
Les auteurs ont étudié 3033 paires mère-enfant, des auto-questionnaires leurs ont été distribué, et le poids et la taille des enfants a été mesuré à un an.

D’après les données récoltées, 5% des enfants étaient en surpoids, 5% des femmes rapportaient boire des sodas light quotidiennement pendant la grossesse et 30% ont rapporté en boire de temps en temps.

Un risque deux fois plus élevé de surpoids chez l'enfant 

Selon les chercheurs, les femmes consommant quotidiennement des boissons light avait un risque d’avoir un enfant en surpoids augmenté de 100% (risque 2 fois plus élevé). Fait étonnant, la consommation de boissons sucrées normales (non light) n’était en revanche pas associée au surpoids de l’enfant.

Il s'agit d'une étude d’observation, qui ne permet donc pas de conclure sur un lien de cause à effet. De plus, les consommations alimentaires ont été relevées grâce à des auto-questionnaires, propice aux erreurs.

Cependant, ces résultats font écho à de nombreuses autres études rapportant un lien entre boissons light et surpoids, notamment une méta-analyse d’études d’observations (2).

Les industriels n'ont pas tardé à contester les résultats de cette étude, invoquant la causalité inverse. Selon eux, les personnes qui prennent du poids ou en surpoids consomment plus de boissons light que la population normale et donc il est normal de trouver dans une étude épidémiologique un lien entre consommation de boissons light et prise de poids. De plus, ils expliquent qu'il n’y a aucun mécanisme biologique permettant d’expliquer comment les boissons light pourraient favoriser la prise de poids. 
En réalité des études d'intervention ont rapporté des résultats similaires. Et les édulcorants pourraient favoriser le surpoids via une altération de la flore intestinale. 

Les édulcorants artificiels perturberaient la flore intestinale

L'avis de LaNutrition.fr : les boissons light sont soupçonnées de favoriser le diabète de type-2 (3), les maladies cardiovasculaires (4), les troubles de l'humeur. Elles semblent perturber le microbiote intestinal (5). La Meilleure Façon de Manger déconseille d'en consommer régulièrement.

Références :

(1) Pereira MA, Gillman MW."Maternal Consumption of Artificially Sweetened Beverages and Infant Weight Gain: Causal or Casual?". JAMA Pediatr. 2016 May 9. doi: 10.1001/jamapediatrics.2016.0555. PMID: 27159555.

(2) Imamura F, O'Connor L, Ye Z, Mursu J, Hayashino Y, Bhupathiraju SN, Forouhi NG."Consumption of sugar sweetened beverages, artificially sweetened beverages, and fruit juice and incidence of type 2 diabetes: systematic review, meta-analysis, and estimation of population attributable fraction.” Br J Sports Med. 2016 Apr;50(8):496-504. doi:10.1136/bjsports-2016-h3576rep.PMID: 27044603.

(3) Nettleton JA, Lutsey PL, Wang Y. Diet soda intake and risk of incident metabolic syndrome and type 2 diabetes in the Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis (MESA). Diabetes Care 2009;32:688–94.

(4) Pereira MA. Diet beverages and the risk of obesity, diabetes, and cardiovascular disease: a review of the evidence. Nutr Rev 2013;71:433–40.

(5) Suez J, Korem T, Zeevi D. Artificial sweeteners induce glucose intolerance by altering the gut microbiota. Nature 2014; 514:181–6.

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top