La promenade du chien, une arme contre le surpoids

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 03/09/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Promener son chien, c'est l'occasion de faire de l'exercice physique et prévenir l'obésité. Mais on promène plus son chien lorsqu'on a accès à des infrastructures adaptées.

La sédentarité est un facteur qui favorise l’obésité. C’est pourquoi dans un article paru dans International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity, des chercheurs de l’université de Liverpool recommandent une nouvelle stratégie : faire plus d’activité physique avec son chien !

Pour rester en bonne santé, il est généralement recommandé de pratiquer 150 min par semaine d’activité physique modérée. Or ces recommandations ne seraient pas respectées par beaucoup d’adultes.

Lire : Le sport, un médicament miracle ?

Dans cet article, les chercheurs ont voulu savoir comment motiver les gens à utiliser leurs sorties avec leur chien pour faire de l’exercice. Ils ont cherché des articles scientifiques en santé humaine ou vétérinaire, parus entre 1990 et 2012, et portant sur le fait de promener son chien (il y en a !). Ils ont ainsi sélectionné 31 études provenant du Royaume-Uni, des Etats-Unis, de l’Australie et du Japon.

Les chercheurs ont trouvé que le fait d’avoir accès à des zones où l’on peut marcher avec son chien, comme un parc, pouvait motiver leurs propriétaires à faire plus d’exercice avec leur animal. Environ 40 % des propriétaires de chiens ne les sortiraient pas pour se promener. Au Royaume-Uni, environ un foyer sur 4 possède un chien mais moins de la moitié des adultes respectent les recommandations en termes d’activité physique. Pour Carri Westgarth, qui a mené cette étude, « Il est facile de supposer que les gens qui ont un chien sont plus susceptibles de faire de l’exercice, mais la réalité peut être très différente. Si toutes les personnes qui ont un chien marchaient avec lui tous les jours, les niveaux d’activité physique seraient bien améliorés, ce qui bénéficierait à la santé des maîtres et de leurs compagnons. »

Globalement, le fait d’avoir un chien est associé à de meilleurs niveaux d’activité physique chez les adultes, mais aussi les enfants. Les propriétaires qui ne sortent pas leur chien respectent moins les recommandations en termes d’activité physique par rapport à ceux qui promènent leur chien et ceux qui n’ont pas de chien.

De plus, le lien entre le maître et son chien était important : les propriétaires qui étaient très attachés à leurs chiens marchaient plus avec lui. C’est pourquoi de bonnes relations entre le propriétaire et son chien peuvent favoriser l’activité physique.

Enfin, sortir son chien, c’est bon pour le bien-être de son animal qui risque lui aussi l’obésité s’il mange trop ou mal et ne se dépense pas assez !

A lire, si vous avez un animal de compagnie : Toxic croquettes, de Jutta Ziegler (lire un extrait ICI >>)

Carri Westgarth, Robert M Christley, Hayley E Christian. How might we increase physical activity through dog walking?: A comprehensive review of dog walking correlates. International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity, 2014; 11 (1): 83 DOI: 10.1186/1479-5868-11-83

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top