Le riz, source de métaux lourds

Par Lanutrition.fr Publié le 07/12/2011 Mis à jour le 10/03/2017
Le riz serait une source importante d'arsenic, un métal lourd.

L'arsenic est un métal lourd toxique pour l'homme. Il interfère avec notre production d'ATP et, à fortes doses, provoque la mort par défaillance multiviscérale (l'ensemble des organes vitaux qui cessent de fonctionner).

La contamination par l'arsenic à travers le monde est surtout connue via l'eau courante. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que 57 millions de personnes dans le monde sont soumises à des doses quotidiennes supérieures au maximum recommandé: 10µg par litre d'eau. Les endroits où l'arsenic est le plus présent dans les sols sont le Bangladesh, le Vietnam, le Cambodge et plus modérément la Thaïlande ou le Chili. Aux Etats-Unis on retrouve des concentrations plus importantes dans le Sud-Ouest, dans les états du Michigan, Wisconsin ou du Minnesota.

Le professeur Margaret Karagas, une spécialiste de l'étude de l'arsenic sur la santé humaine depuis plus de 15 ans, a décidé d'examiner le lien entre la consommation de riz et la concentration en arsenic des urines, un indicateur fiable de l'exposition alimentaire. Pour cela, son équipe a suivi 229 femmes enceintes dans le New Hampshire. Après avoir analysé leurs apports en arsenic via l'eau (la source majeure), ils les ont classées en deux groupes: celles qui ont mangé du riz dans les jours précédant l'analyse urinaire et celles qui n'en ont pas mangé. Le premier groupe présentait en moyenne 5,27µg d'arsenic par litre et le deuxième 3,38µg, une différence significative.

Les auteurs de l'étude concluent qu'il y a urgence à surveiller les concentrations en arsenic dans la nourriture et pas uniquement dans l'eau de boisson. La Chine a déjà fixé un seuil maximal de teneur en arsenic pour le riz à 0,15µg par kilo. De leur côté les Etats-Unis et L'union Européenne n'ont pas fixé de valeur maximale tolérée. Néanmoins le professeur Karagas déclare que l'impact réel sur la santé de ces mesures reste à déterminer: "si les risques du riz ne sont pas bien déterminés, ceux liés à l'eau courante sont bien établis."

L'exposition chronique à l'arsenic, si elle n'est pas mortelle, a montré qu'elle augmentait la mortalité infantile, réduisait le poids des enfants à la naissance, diminuait les défenses immunitaires (notamment face aux virus de la grippe) et augmenterait le risque d'un grand nombre de cancers   Le riz aurait la capacité d'attirer l'arsenic dans sa plante facilement. Idéal pour nettoyer les sols mais moins bon pour notre organisme.

Référence: Gilbert-Diamond D, Cottingham KL, Gruber JF, Punshon T, Sayarath V, Gandolfi AJ, Baker ER, Jackson BP, Folt CL, Karagas MR. Rice consumption contributes to arsenic exposure in US women. Proc Natl Acad Sci U S A. 2011 Dec 5.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top