Les logements trop propres favoriseraient asthme et allergies chez l'enfant

Par Lanutrition.fr Publié le 19/06/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité

Les nouveau-nés exposés à des allergènes animaux (rongeurs, chats, cafards…) et une grande diversité bactérienne à la maison souffriraient moins d’allergies et d’asthme.

Pas le temps de faire le ménage ? Voici de quoi vous réconforter : d’après le Journal of Allergy and Clinical Immunlogy, les jeunes enfants qui vivent dans des logements exposés aux bactéries et à des allergènes de chats, souris, cafards, seraient en partie protégés de l'asthme et des allergies.

La fréquence de l’asthme et des allergies a augmenté au cours des dernières décennies. Des hypothèses environnementales sont souvent évoquées, comme le fait de vivre dans un environnement trop aseptisé.

Lire : Pour éviter des allergies à bébé, essayez ceci

Dans cet article, les chercheurs ont étudié les effets d’une exposition précoce aux allergènes et aux bactéries sur les sifflements respiratoires et les allergies d’enfants vivant en ville. Des sifflements dans la respiration peuvent être un signe précurseur de l’asthme ; c’est une cause fréquente de consultations et d’hospitalisation. 467 enfants de l’étude URECA (Urban Environment and Childhood Asthma), une cohorte d’enfants de Baltimore, Boston, New York et St Louis, ont participé. Leur santé a été suivie de la naissance à 3 ans. Des visites dans les habitations ont permis de relever les allergènes présents. Les chercheurs ont aussi récolté et analysé le contenu bactérien de la poussière récupérée dans les habitations de 104 enfants.

Résultats : L’exposition dans la première année de vie à des allergènes de cafards, souris, chats était associée de manière négative avec les sifflements respiratoires récurrents. Ceux-ci diminuaient respectivement de 40 %, 35 % et 25 %. De plus, ces effets s’accumulaient : les enfants qui avaient grandi dans des habitations avec des poils de chat et de souris et des crottes de cafard au cours de leur première année avaient le moins de sifflements respiratoires à 3 ans. De plus, les enfants qui vivaient dans des logements avec une plus grande diversité bactérienne étaient moins susceptibles de développer des allergies et des sifflements respiratoires à 3 ans.

Les effets protecteurs des allergènes et des bactéries ne se voyaient pas si l’exposition avait lieu après l‘âge d’un an. Pour Robert Wood, responsable du département d’allergie et d’immunologie au Johns Hopkins Children’s Center, « Notre étude montre que le moment de l’exposition initiale pourrait être critique ». De nombreuses réponses du système immunitaire se construiraient dans la première année de vie ; les bactéries et allergènes joueraient un rôle important pour stimuler et former le système immunitaire de l'enfant.

Cependant, dans cette étude, la fréquentation d'un chien n’avait pas d’effet protecteur. Pour les chercheurs, ce serait dû au fait que les chiens interagissent peu avec les nouveau-nés et qu’ils rapportent peu de terre de l’extérieur lorsqu’ils vivent en ville.

Lire : Vivre à la campagne : un bon choix pour l'immunité et contre l'inflammation

En conclusion, en ville, les enfants les plus exposés à certains allergènes d'animaux et aux bactéries dans leur logement, pendant leur première année, auraient moins de risque d’asthme et d’allergie. De même, l’exposition à des micro-organismes dans des fermes au cours des premières années de la vie protégerait de maladies allergiques.

Pour aller plus loin : Allergies : les solutions naturelles

Source

Susan V. Lynch, Robert A. Wood, Homer Boushey, Leonard B. Bacharier, Gordon R. Bloomberg, Meyer Kattan, George T. O’Connor, Megan T. Sandel, Agustin Calatroni, Elizabeth Matsui, Christine C. Johnson, Henry Lynn, Cynthia M. Visness, Katy F. Jaffee, Peter J. Gergen, Diane R. Gold, Rosalind J. Wright, Kei Fujimura, Marcus Rauch, William W. Busse, James E. Gern. Effects of early-life exposure to allergens and bacteria on recurrent wheeze and atopy in urban children. Journal of Allergy and Clinical Immunology. 2014; DOI: 10.1016/j.jaci.2014.04.018

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top