Une poignée de noix par jour éloigne le cancer pour toujours ?

Par Lanutrition.fr Publié le 07/06/2016 Mis à jour le 10/03/2017
Des expériences sur des souris ont montré que les noix sont bénéfiques contre les cancers du côlon, du sein et de la prostate.

Les noix contiennent des composés intéressants parmi lesquels des acides gras polyinsaturés, avec un ratio oméga-6/oméga-3 optimal, et des niveaux importants de vitamine E. Leurs bénéfices pour le coeur sont déjà bien documentés et selon des études récentes elles pourraient aussi être utiles pour prévenir trois cancers parmi les plus fréquents : ceux du sein, de la prostate et du côlon.

Lire : Les noix de Grenoble remportent la palme des oléagineux

 

Un risque de cancer du côlon réduit

Des chercheurs de l’université du Connecticut se sont intéressés à l’effet de la consommation de noix sur le cancer du côlon et l’écosystème de la flore intestinale de souris. Les chercheurs ont testé deux régimes différents sur des souris : un groupe suivait un régime standard et l’autre un régime de type américain (ou occidental). Certaines souris étaient aussi complémentées en noix.

Les chercheurs ont trouvé que la consommation de noix modifiait le microbiote intestinal de telle sorte qu’il devenait protecteur vis-à-vis du cancer. Il y avait une réduction significative (2,3 fois) du nombre de tumeurs chez les souris mâles nourries avec le régime occidental contenant 7 % de noix (10,5 % des graisses totales). C’est l’équivalent d’environ 30 g de noix par jour pour un humain. Mais des concentrations plus élevées de noix n’avaient pas de bénéfices.

L’effet était le plus prononcé chez les mâles. Les analyses du microbiote ont aussi reflété des différences intéressantes entre mâles et femelles. Les mâles qui suivaient un régime sans noix tendaient à avoir une flore intestinale moins variée que les femelles. L’ajout de noix au régime des mâles permettait de rapprocher leur microbiote de celui des femelles.

« Nos résultats montrent pour la première fois que la consommation de noix peut réduire le développement de la tumeur du côlon », a expliqué Daniel Rosenberg, auteur de cette recherche. « Il y a de plus en plus de preuves que la consommation de noix peut offrir une variété d'avantages liés à des problèmes de santé comme le cancer. Cette étude montre que les noix peuvent également agir comme un probiotique pour rendre le côlon sain, qui à son tour offre une protection contre les tumeurs du côlon. »

La consommation de noix change la composition du microbiote et réduit la croissance du cancer. Pour l’expliquer, une recherche précédente avait montré que des bactéries intestinales digèrent les fibres en des composés ayant des propriétés anti-inflammatoires qui peuvent réduire l’initiation de la tumeur.

Moins de cancer du sein

Des chercheurs de l’université Marshall aux Etats-Unis ont testé l’effet de la consommation de noix sur des souris ayant un risque accru de cancer du sein (souris génétiquement programmées pour développer ce cancer). Un premier groupe de souris a reçu un régime alimentaire normal, un second groupe a reçu un régime incluant des noix. Les résultats montrent que le nombre et la taille des tumeurs mammaires sont considérablement réduits chez les souris ayant consommé des noix.

Pour les chercheurs, une consommation de noix équivalente à 56 g par jour permettrait de ralentir la croissance de ces tumeurs.

Les noix ralentissent la progression du cancer de la prostate

La relation entre l’alimentation et le cancer de la prostate a souvent été étudiée et différents régimes ont été proposés pour prévenir ou ralentir ce cancer. Dans une étude précédente, les chercheurs avaient montré que les noix réduisaient la taille des tumeurs de la prostate chez la souris, sans pouvoir déterminer si c'était dû aux oméga-3 présents dans les noix.

Lire : Deux fois moins de cancers de la prostate avec un régime "low carb"

Lire : Cancer de la prostate : un régime pour augmenter la survie

Pour en savoir plus sur les molécules responsables de cet effet bénéfique, une équipe de l’université de Californie-Davis a utilisé un mélange de graisses avec le même contenu en oméga-3 que les noix pour témoin. Des souris transgéniques modèles pour le cancer de la prostate ont été nourries soit avec des noix entières, soit avec de l’huile en noix, soit avec le régime témoin pendant 18 semaines.

Résultats : contrairement au régime témoin, les régimes riches en noix ou huile de noix ont ralenti la croissance du cancer de la prostate. Ce serait donc des composants des noix autres que les oméga-3 qui procureraient ces bénéfices. C’est probablement la combinaison de différentes molécules présentes dans les noix qui est responsable de l'effet anticancer.

Même si ces résultats ne concernent que la souris pour l’instant, ils représentent déjà de bonnes raisons d’ajouter chaque jour des noix à sa ration alimentaire et/ou de l’huile de noix à sa salade, car les noix offrent de nombreux bénéfices... et aucun effet secondaire indésirable.

Lire aussi : 20 % de risque de décès en moins en mangeant des noix tous les jours 

Sources

Nakanishi M, Chen Y, Qendro V, Miyamoto S, Weinstock E, Weinstock GM, Rosenberg DW. Effects of walnut consumption on colon carcinogenesis and microbial community structure. Cancer Prev Res (Phila). 2016 May 23. pii: canprevres.0026.2016.

Hardman WE, Ion G, Akinsete JA, Witte TR; Dietary Walnut Suppressed Mammary Gland Tumorigenesis in the C(3)1 TAg Mouse. Nutr Cancer. 2011 Aug-Sep;63(6):960-70. Epub 2011 Jul 20.

Kim H, Yokoyama W, Davis PA. TRAMP Prostate Tumor Growth Is Slowed by Walnut Diets Through Altered IGF-1 Levels, Energy Pathways, and Cholesterol Metabolism. J Med Food. 2014 Oct 29.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top