L’indice inflammatoire alimentaire, qu’est-ce que c’est?

Par Julien Hernandez Publié le 01/06/2018 Mis à jour le 02/05/2019
Définition

De plus en plus utilisé dans les études, l’indice inflammatoire alimentaire rend compte de l’impact global de notre alimentation sur l’inflammation.

À quoi sert cet indice

L’indice inflammatoire alimentaire (IIA) classe les aliments ou paramètres (apports énergétiques par exemple) en fonction de leur impact sur les marqueurs biologiques de l’inflammation (cytokines, interleukine, facteur de croissance, protéine C-réactive, etc.)

Ils sont ensuite évalués grâce à un système de points répartis dans différentes catégories :

  • Anti-inflammatoire
  • Pro-inflammatoire
  • Neutre

Après un bref questionnaire, on ajoute les différents points et on obtient un score entre -1 (100 % anti-inflammatoire) et 1 (100 % pro-inflammatoire).

Cet outil est utile pour rendre compte de l’impact sur l’inflammation de la globalité de son alimentation.

Son histoire

De plus en plus utilisé dans les études, l’IIA rend compte de l’impact global de notre alimentation sur l’inflammation. Il a été pensé depuis 2004, à la suite d’études épidémiologiques ayant mis en évidence un lien entre l’alimentation et l’inflammation au sein de l’organisme.

Sa première version a été rendue effective en 2009 grâce à plus de 927 papiers publiés dans des revues scientifiques avec relecture par les pairs. Aujourd’hui des chercheurs veulent refonder cet indice car la littérature scientifique a doublé à son sujet sa création. Ils souhaitent améliorer sa précision.

Vers quoi il pourrait évoluer

Ces scientifiques préconisent une deuxième version améliorée de cet indice en se basant sur plusieurs points :

  • Les quantités de consommation des aliments se doivent d’être précises et correctement associées aux scores d’inflammation afin d’éviter les acrobaties mathématiques pour adapter les résultats. Les études comportaient trop de choix arbitraires à ce sujet jusqu’à présent selon eux.
  • La prise en compte continue des nouvelles données émanant de la littérature scientifique. Les auteurs prennent l’exemple de l’impact des flavonoïdes, importants modulateurs de l’inflammation systémique qui ne sont pas (encore ?) inclus dans l’IIA.
  • L’algorithme de notation statistique a également été modifié afin d’être plus en phase avec la réalité des données et de l’inflammation réelle.
  • Une déclinaison de l’IIA a été réalisée pour les enfants, population particulière où les algorithmes de calculs doivent être adaptés. Pour les auteurs, il faudrait autant de déclinaisons que de cas particuliers.  

L’IIA est un index en plein développement. Sa deuxième version sera certainement plus précise que la première mais il faudra attendre encore avant qu’il ne devienne un outil universellement admis de la mesure de l’inflammation globale.

 

Référence :

https://academic.oup.com/advances/article-abstract/10/2/185/5274474?redirectedFrom=fulltext

 

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top