Quel est le meilleur substitut nicotinique pour arrêter de fumer ?

Par Julien Hernandez Publié le 23/04/2019 Mis à jour le 23/04/2019
Actualité

Le plus efficace pour arrêter de fumer durablement serait de combiner médicament oral à absorption rapide et patchs à la nicotine, selon une nouvelle revue Cochrane qui indique aussi les durées de traitement et les doses optimales.

Pourquoi c’est important 

Les études épidémiologiques ont mis en évidence que le tabagisme actif serait à l’origine de 66 000 décès par an en France, principalement en causant des accidents cardiovasculaires ou des cancers du poumon. Les autorités de santé publique luttent depuis plusieurs années contre les méfaits du tabac et cherchent à proposer aux individus les meilleures thérapies disponibles pour les aider à arrêter de fumer durablement. Une nouvelle revue Cochrane vient faire le point sur les doses efficaces, les durées de traitement et les modes de libération optimaux des substituts nicotiniques dont l’efficacité n’est plus à prouver. 

Lire aussi : Tabac + sédentarité + alcool + malbouffe = 17 ans de vie en moins

Ce que dit l’étude 

Les chercheurs ont rassemblé 39 études sur le sujet. Toutes les expériences prises en compte étaient des essais randomisés effectués avec des personnes motivées pour cesser de fumer comparant l’utilisation de différents substituts nicotiniques. Ces protocoles ont tous évalué l'efficacité de ces substituts sur un paramètre clé : l’abandon du tabac à long terme. 

Résultats : la combinaison d'un médicament nicotinique à assimilation rapide et d'un patch donne les meilleurs résultats. Concernant le patch uniquement, la dose idéale se situerait aux alentours de 21 mg. Ce même patch peut être enlevé après avoir été porté 16 h consécutives. Le garder 24 h n'a, semble t-il, pas plus d'effets. Pour les chewing-gums, c’est les versions les plus dosées (4 mg, contre 2 mg) en nicotine qui sont les plus efficaces (uniquement pour les fumeurs très dépendants). Enfin, utilisés seuls, les médicaments oraux et les patchs semblent être équivalents, tant que la nicotine est sous une forme adéquate pour être assimilée rapidement. 

Les auteurs de l’étude précisent tout de même que les preuves de l'innocuité et de la tolérabilité comparées des différents types d'utilisation de ces substituts sont floues et méritent de plus amples investigations. 

Lire aussi : L’ex-cheffe de l’OMS : «Les industries du tabac, de l'alcool, de l'alimentaire ont combattu tous nos projets.»

En pratique 

Si un substitut nicotinique peut vous aider à arrêter de fumer, d’autres pratiques peuvent vous apporter une solution durable pour contrôler d’éventuelles envies qui surviennent notamment à cause de l’ennui ou d’un manque de stimulation du système de la récompense. 

Il existe des données (mitigées) concernant la pratique d’une activité physique contre le tabagisme ainsi que l’aide potentielle que peut apporter un groupe de parole. En revanche, l’hypnose a des effets très contradictoires. Enfin, moins scientifiquement mais en utilisant le simple bon sens, se construire un environnement de vie plus sain (alimentation, sport, moins fréquenter d'amis fumeurs le temps du sevrage, etc.) peut certainement avoir un impact sur le sevrage et l'arrêt à long terme.

Dans tous les cas, demandez conseil à un médecin, pharmacien, addictologue, etc. et évitez de traverser ce genre d'épreuve seul.

Lire aussi : Arrêt du tabac : vapoter nuirait à l’immunité

Références : 

Stead  LF, Carroll  AJ, Lancaster  T. Group behaviour therapy programmes for smoking cessation. Cochrane Database of Systematic Reviews 2017, Issue 3. Art. No.: CD001007. DOI: 10.1002/14651858.CD001007.pub3.

Ussher  MH, Taylor  AH, Faulkner  GEJ. Exercise interventions for smoking cessation. Cochrane Database of Systematic Reviews 2014, Issue 8. Art. No.: CD002295. DOI: 10.1002/14651858.CD002295.pub5.

Abbot  NC, Stead  LF, White  AR, Barnes  J. Hypnotherapy for smoking cessation. Cochrane Database of Systematic Reviews 1998, Issue 2. Art. No.: CD001008. DOI: 10.1002/14651858.CD001008.

Tabagisme et mortalité : aspects épidémiologiques Catherine Hill, Agnès Laplanche Département de santé publique, Institut Gustave Roussy, Villejuif

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top