Vous dormez mal ? La vitamine D pourrait vous aider

Par Juliette Pouyat Publié le 18/05/2017 Mis à jour le 09/08/2017
Article

Une supplémentation en vitamine D a permis à des personnes souffrant de troubles du sommeil de mieux dormir.

Pourquoi c'est important

La qualité du sommeil pourrait être directement liée au statut en vitamine D. Des études ont en effet montré que les personnes avec de plus faibles niveaux de vitamine D ont également une moins bonne qualité de sommeil. Une supplémentation en vitamine D peut-elle aider les personnes souffrant de troubles du sommeil ? C’est à cette question que tente de répondre une étude dans la revue Nutritional Neuroscience.

L'étude

Pour cet essai clinique, 89 personnes âgées de 20 à 50 ans et souffrant de troubles du sommeil, ont été séparées en deux groupes : un qui a reçu le supplément de vitamine D (4 fois 50 000 UI avec des prises espacées de 15 jours) et l’autre groupe qui a reçu un placebo. La qualité du sommeil a été évaluée avant et après l’intervention grâce à l’Index de Qualité du Sommeil de Pittsburgh (Pittsburg Sleep Quality Index PSQI). Ainsi, la qualité subjective du sommeil, la durée du sommeil et le délai d’endormissement ont été évalués.

Les résultats de l’étude montrent que la supplémentation en vitamine D permet de diminuer le score au PSQI et donc d’améliorer la qualité du sommeil, par rapport aux personnes ayant reçu un placebo. Elle permet notamment de réduire le délai d’endormissement et d’augmenter la durée du sommeil. Les participants trouvent que leur sommeil est de meilleure qualité.

Comment ça marche

Le sommeil est un processus actif qui nécessite que différentes parties du cerveau participent. Le cycle quotidien sommeil/réveil est contrôlé par différentes hormones produites par l’hypothalamus mais aussi par des stimulations lumineuses, ou encore l’horloge biologique.  Les personnes qui souffrent de troubles du sommeil peuvent avoir des problèmes pour s’endormir, se réveiller beaucoup plus tôt que prévu ou encore avoir un sommeil interrompu au cours de la nuit.

Plusieurs mécanismes peuvent expliquer la relation entre vitamine D et sommeil : le manque de vitamine D provoque une susceptibilité biologique à l’apnée obstructive du sommeil (OSA) qui est elle-même à l’origine de troubles du sommeil. En effet, l’OSA favorise le développement d’une inflammation chronique de la muqueuse nasale et une hypertrophie des amygdales. Le manque de vitamine D provoque également une augmentation du niveau de prostaglandine D2, un régulateur du sommeil, augmentant ainsi les symptômes d’insomnie.

En pratique

Le statut en vitamine D pourrait être l'un des paramètres qui décident de la qualité du sommeil Les autres facteurs sont précisés dans le livre de Shawn Stevenson, 14 Jours pour bien dormir). Comment s'assurer de ne pas manquer de vitamine D ? En France, un adulte est considéré déficient en vitamine D si le dosage de cette vitamine dans le sang est inférieur à 75 nmol/L (30 ng/mL). On estime que le corps utilise 5000 UI de vitamine D3 par jour. Pour maintenir des taux supérieurs à 30 ng/mL, il est nécessaire d’ingérer 1000 UI de vitamine D3 par jour. Comment les obtenir ? En consommant en hiver 1000 à 2000 UI/jour (suppléments ou médicaments sur ordonnance) et, à partir de mars-avril, pour les personnes de l’hémisphère nord, en s’exposant environ 12 minutes par jour au soleil de la mi-journée, visage protégé (ce qui est l’équivalent d’une consommation orale de 3000 UI de vitamine D3).

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top