Comment les pouvoirs publics n’ont pas diminué la consommation de sel des Français

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 11/09/2007 Mis à jour le 21/11/2017 Edition Abonné
Pendant des années, les autorités sanitaires ont nié qu’un excès de sel soit néfaste pour la santé. Ils ont ensuite fini par l’admettre mais n’ont rien fait pour y remédier. Retour sur une saga.

Depuis 20 ans, l’idée, partagée au plus haut niveau de l’Etat, que les effets du sel sur la santé sont mineurs est défendue par de nombreux chercheurs au premier rang desquels figure le Pr Tilman Drüeke, de l’Inserm. Le Pr Drüeke est l’auteur du chapitre sur le sodium dans l’édition de 1992 des Apports...

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Retrouvez la suite de votre article en vous connectant à votre espace personnel.

Je m'identifie
Pas encore abonné ?

Accédez à des articles et conseils exclusifs en vous abonnant pour seulement 39 € / an.

Je m'abonne
Publicité

A découvrir également

Back to top