Roch Domerego: « Les produits de la ruche sont des sources de vitalité incroyables »

Par Lanutrition.fr Publié le 16/06/2006 Mis à jour le 21/11/2017
Spécialiste mondial de l’apithérapie, le Pr Roch Domerego utilise le miel, le pollen, la gelée royale, la propolis, etc. à des fins thérapeutiques. Même si, à l'heure actuelle, il n'existe pas encore beaucoup d'études validées sur ce sujet.Il donne pour LaNutrition.fr des conseils pour choisir et utiliser les produits de la ruche.

 

Dans votre dernier livre (lire encadré) vous indiquez que chaque type floral de miel possède des vertus thérapeutiques qui lui sont propres. Quels sont ceux qu’il faut absolument avoir chez soi ?

Le miel toutes fleurs de montagne est un miel général qui est très bien. Les miels de thym et de romarin sont également excellents en terme de santé. Pour l’enfant, l’utilisation de miel d’acacia est plus facile parce qu’il est liquide et que son goût est plus doux.

 

Où achète-t-on de bons produits de la ruche ?

En magasin « bio » ou dans une pharmacie ouverte à la qualité, ce que j’appellerai une véritable officine. Pour le miel, c’est génial de pouvoir l’acheter directement à un apiculteur rigoureux et fiable. Autrement il vaut mieux acheter du miel bio.

 

Est-ce possible de garantir une origine bio à un miel quand on sait que l’apiculteur ne peut contrôler quelles fleurs butinent ses abeilles, non ?

Il faut savoir que les abeilles ne parcourent pas de distances supérieures à 3 km autour de leur ruche. Il existe de nombreux espaces en France où on peut être sûr qu’à trois kilomètres à la ronde il n’y a pas de cultures traitées avec des pesticides. D’autre part, des études ont montré que dans la région allemande très industrialisée de la Ruhr, le miel produit par les abeilles ne contenait pas plus de métaux lourds qu’ailleurs. Il semblerait que les abeilles sélectionnent elles-mêmes le nectar le plus pur. Il faut également savoir que ce n’est pas le seul paramètre à prendre en compte pour qu’un miel soit certifié comme issu de l’agriculture biologique. La rigueur du travail de l’apiculteur entre aussi en jeu. Il doit notamment veiller à la peinture qu’il utilise pour ses ruches, aux traitements qu’il fait subir aux abeilles (pas d’antibiotiques), aux modes d’extraction et de conservation du miel. Il existe cependant des apiculteurs qui produisent un miel n’ayant pas le label bio mais d’une qualité qui s’en rapproche de très près.

 

On a souvent l’impression que la gelée royale est supérieure aux autres produits de la ruche. Qu’en est-il ?

Chaque produit de la ruche possède ses propres vertus santé. La gelée royale est ainsi une véritable bombe de vitamines B bioassimilables, c’est une source de vitalité incroyable. Elle est particulièrement indiquée en cas de stress. Le pollen, quant à lui, aest considéré comme lle « steack des abeilles », de part sa richesse en protéines. Je le conseille aux personnes qui suivent un régime végétarien ou végétalien et à celles qui souhaitent maigrir.

 

Pour prévenir les infections et garder la forme toute l’année que nous conseillez-vous ?

Il faudrait faire deux cures par an, une au printemps, l’autre à l’automne, de pollen frais et de gelée royale fraîche. Le pollen frais se trouve dans les magasins « bio » en barquettes surgelées. Vous pouvez le consommer à raison d’une cuillerée à soupe de pollen le matin diluée dans un yaourt au lait de soja avec une cuillerée à café de miel. C’est délicieux ! Le pollen frais est plus concentré et plus nutritif que le pollen séché. Une barquette de 250 g (25 cuillerées à soupe) vaut environ 18 euros. Pour un effet « coup de fouet », prenez 3 cuillerées à soupe de pollen frais le matin. En cure, la gelée royale fraîche se prend à raison d’un gramme par jour à faire fondre sous la langue le matin.

 

À qui peut-on s’adresser pour se faire soigner par la « médecine des abeilles » ?

Il existe un réseau mondial de médecins et de chercheurs spécialistes de l’apithérapie. En France, on en compte cependant moins qu’ailleurs. Ce sont essentiellement des naturopathes. Cependant, le miel est de plus en plus utilisé dans les centres hospitaliers français. Je tiens d’ailleurs à rendre hommage au travail du Pr Descottes du CHU de Limoges sur la cicatrisation des plaies avec le miel (de thym ou de châtaignier). Aujourd’hui une vingtaine d’hôpitaux, dont celui de Villejuif, utilisent ce produit de la ruche. Le miel toutes fleurs de montagne ou de lavande fine est en effet excellent, non seulement pour accélérer la cicatrisation des plaies mais aussi pour nourrir la peau après une radiothérapie.

 

Pour en savoir plus

- Les remèdes de la ruche (Alpen Editions, 2006) du Pr Roch Domerego avec le Dr Gaëlle Imbert et Christian Blanchard.

De la vie des abeilles aux vertus thérapeutiques des produits de la ruche maladie par maladie, ces trois passionnés des abeilles délivrent dans cet ouvrage des informations passionnantes et des « ordonnances naturelles » contre de nombreux tracas quotidiens.

- L'apithérapie, Médecine des abeilles (Editions Amyris, 2003), du Pr Théodore Cherbuliez et du Pr Roch Domerego.

- Ces abeilles qui nous guérissent (Editions JC Lattes, 2001) du Pr Domerego.

 

A découvrir également

Back to top