La sylvothérapie ou le « bain de forêt »

Par Priscille Tremblais Publié le 05/12/2018 Mis à jour le 05/12/2018
Fiche pratique

Promenades en forêt, contact avec les arbres... la sylvothérapie apaise et rend plus fort. Et la science a montré ses bienfaits santé. 

Qu’est-ce que c’est ?

Se reconnecter avec la nature, en se baladant en forêt ou simplement en s'imprégnant de la présence d'arbres, est une pratique bien-être particulièrement prisée des Japonais depuis le début des années 1980 et qu'ils appellent Shinrin Yoku. La sylvothérapie, ou bain de forêt, combine les bienfaits de la marche à ceux ressentis dans un environnement naturel.

Pour qui ? Pour quoi ?

La sylvothérapie s'adresse surtout aux urbains stressés, trop connectés. Mais aussi aux personnes déprimées ou hypertendues. Et de manière générale à toute personne voulant ralentir un peu, ou mettre plus de conscience dans sa vie.

Comment ça marche ?

L'idée est d'être simplement en présence des arbres. De goûter leur présence et leur calme. Cela peut se combiner, ou non, avec une marche.
Les arbres et les plantes de la forêt émettent naturellement des substances, semblables à des huiles essentielles pour se protéger des microbes et insectes. Ce serait l'inhalation de ces substances protectrices, les phytoncides, émises dans l'air par les végétaux qui serait à l'origine des bienfaits des bains de forêt. La présence d'ions négatifs dans l'air pourrait aussi jouer un rôle ainsi que celle du micro-organisme Mycobacterium vaccae qui favorise le fonctionnement immunitaire.

Qu’en dit la science ?

Utilisée depuis une quarantaine d'années au Japon, la sylvothérapie possède maintenant un faisceau de preuves scientifiques (essentiellement japonaises) solides. 
Une étude de 2010, sur 280 jeunes volontaires a ainsi montré que les bains de forêt permettaient de réduire le taux de cortisol salivaire (le cortisol étant l'hormone du stress), la pression artérielle et d'accentuer l'activité du système nerveux parasympathique (chargé de nous calmer), par rapport à l'environnement urbain.
C'est ce qui explique les effets déstressants de la sylvothérapie. Des effets qui dureraient plusieurs semaines après un bon bain de forêt.

La sylvothérapie aurait aussi des effets bénéfiques sur l'humeur. Une étude japonaise a ainsi évalué sur environ 500 personnes l'impact des bains de forêt sur plusieurs paramètres psychologiques : sentiment d'hostilité, d'ennui, dépression, sympathie, vitalité, bien-être général. Tous ces paramètres, hormis l'hostilité, ont été améliorés par les bains de forêt. Et plus les participants étaient stressés à la base, plus l'effet était important. 
En Europe aussi, les bains de forêt ont été testés avec succès contre la dépression.

La sylvothérapie améliorerait aussi l'immunité en stimulant les « natural killer » (cellules NK) qui permettent de lutter contre les maladies.

En pratique

Il suffit d'aller dans la campagne, dans un joli parc en ville (pas trop fréquenté) ou, mieux, en forêt et y passer du temps. A contempler la nature sans rien faire d'autre ou en marchant. 

Pour en savoir plus 

Yoshifumi Miyazaki : Shinrin Yoku : Les bains de forêt, le secret japonais pour apaiser son esprit et être en meilleure santé. Trédaniel, 2018.
Dr QING LI : Shinrin Yoku - L'art et la science du bain de forêt - Comment la forêt nous soigne. First, 2018.

Références

Park BJ, Tsunetsugu Y, Kasetani T, Kagawa T, Miyazaki Y. The physiological effects of Shinrin-yoku (taking in the forest atmosphere or forest bathing): evidence from field experiments in 24 forests across Japan. Environ Health Prev Med. 2010 Jan;15(1):18-26. doi: 10.1007/s12199-009-0086-9.
E.Moritaa,S.Fukudaa, J.Naganob, N.Hamajimac, H.Yamamotod, Y.Iwaie, T.Nakashimaf, H.Ohirag, T.Shirakawaa :Psychological effects of forest environments on healthy adults: Shinrin-yoku (forest-air bathing, walking) as a possible method of stress reduction. Public Health Volume 121, Issue 1, January 2007, Pages 54-63.
Kuo Ming.How might contact with nature promote human health? Exploring promising mechanisms and a possible central pathway. Frontiers in Psychology. 2015. Volume 6. 
Li Q, Kobayashi M, Inagaki H, Hirata Y, Li YJ, Hirata K, Shimizu T, Suzuki H, Katsumata M, Wakayama Y, Kawada T, Ohira T, Matsui N, Kagawa T. A day trip to a forest park increases human natural killer activity and the expression of anti-cancer proteins in male subjects. J Biol Regul Homeost Agents. 2010 Apr-Jun;24(2):157-65.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top