Fumeurs, mangez plus de fruits (et de légumes) !

Par Juliette Pouyat Publié le 17/06/2015 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité

Une synthèse de 32 études montre que les personnes qui consomment le plus de fruits et légumes ont un risque réduit de cancer du poumon

Une alimentation riche en fruits et légumes est préconisée dans la prévention du cancer. Une nouvelle étude parue dans l’European Journal of Clinical Nutrition -dans laquelle les auteurs ont réalisé une synthèse de 32 études- montre que ceux qui consomment le plus de légumes et de fruits ont un risque de cancer du poumon diminué de 26% et 20% respectivement par rapport à ceux qui en consomment le moins. Cette association est plus forte chez les femmes que chez les hommes.

Lire : des fruits et légumes contre le cancer du poumon

Le cancer du poumon est le cancer le plus fréquent avec environ 1,3 millions de nouveaux cas diagnostiqués chaque année dans le monde. La prévention est donc essentielle. « De nombreuses études ont montré que le cancer du poumon est associé à des facteurs génétiques et des facteurs environnementaux tels que le tabac, la consommation d’alcool, les apports en vitamines et en fruits et légumes » disent les auteurs.

Lire : un verre de vin contre le cancer du poumon

Cependant, en ce qui concerne les fruits et légumes, les conclusions sont contradictoires. Dans un rapport du World Cancer Research Fund/American Institute for Cancer Research, les scientifiques ont conclu que « les fruits protègent probablement contre le cancer du poumon mais il n’y a que des preuves limitées suggérant que les légumes, le sélénium et les aliments en contenant protègent du cancer du poumon ». 

Dans cette étude, les chercheurs ont réalisé une méta-analyse des études menées sur ce sujet afin de clarifier l’association entre fruits et légumes et risque de cancer du poumon. Les auteurs ont inclus 32 articles dans leur étude -dont 12 menées en Europe, 12 en Amérique et 8 en Asie- correspondant à 20 414 cas de cancer du poumon.

Les résultats montrent que ceux qui ont les apports en légumes les plus élevés ont 26% de risque en moins de développer un cancer du poumon que ceux qui ont les apports les plus faibles. Cependant, l’association entre consommation de légumes et cancer du poumon n’est significative que chez les femmes. Les auteurs ont trouvé que les personnes qui consomment le plus de fruits ont 20% de risque en moins de développer un cancer du poumon. Cette association est significative chez les hommes et les femmes.

« Si les associations sont plus fortes chez les femmes que chez les hommes, c’est peut-être parce que certaines études incluses ne tenaient pas compte du tabagisme, or les hommes sont plus susceptibles de fumer que les femmes et le tabac est un facteur de risque du cancer du poumon » expliquent les auteurs.

Le rôle protecteur des fruits et légumes vis-à-vis du cancer du poumon provient notamment de leur teneur en antioxydants et en fibres. Ces composants sont impliqués dans de nombreux processus biologiques qui peuvent modifier le risque de cancer, notamment l’inhibition de la croissance cellulaire, la méthylation de l’ADN, la protection contre le stress oxydant et les dommages de l’ADN.

Dans son guide alimentaire La Meilleure Façon de Manger, LaNutrition.fr conseille de consommer 4 à 7 portions de légumes frais par jour, et 3 à 4 portions de fruits frais. 

Lire : La Meilleure Façon de manger, le guide alimentaire familial basé sur la science, pas les lobbies (lire un extrait ICI  >>)

Source

Wang M, Qin S, Zhang T, Song X, Zhang S. The effect of fruit and vegetable intake on the development of lung cancer: a meta-analysis of 32 publications and 20 414 cases. Eur J Clin Nutr. 2015 Apr 29. doi: 10.1038/ejcn.2015.64. [Epub ahead of print]

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top