Huile et margarine de tournesol, pas plus saines que le beurre

Par Pierre Lombard Publié le 13/04/2016 Mis à jour le 25/07/2017
Actualité

Remplacer le beurre par l'huile de tournesol ou de maïs diminue le taux de cholestérol mais pas le risque de maladie cardiovasculaire selon une  analyse d'études d'intervention.

Ces dernières années, plusieurs études ont suggéré lorsqu'on remplace le beurre par des huiles riches en acide linoléique (acide gras oméga-6), le cholestérol baisse, mais pas la mortalité. A l’opposé de ce que suggérait une grande étude américaine des années 1960 qui avait avec d'autres servi de base au conseil à la population de remplacer le beurre par les huiles végétales. Une équipe de chercheurs a récupéré les données de cette étude (Minnesota Coronary Experiment) pour les réanalyser. Résultats : les personnes ayant remplacé le beurre par des huiles végétales riches en acide linoléique (oméga-6) avaient effectivement un cholestérol sanguin plus bas mais également un risque de décès presque deux fois plus élevé.

Les auteurs concluent que “la publication incomplète de cette étude a contribué à surestimer les bénéfices (tout en sous-estimant les risques) du remplacement des acides gras saturés par des huiles riches en acide linoléique.”

Cependant, cette nouvelle analyse se heurte à quelques limitations : la durée courte de l'étude (3 ans) et le caractère extrême de l'essai clinique, assez éloigné des conditions actuelles de consommation de corps gras, avec une quantité massive d'acide linoléique, et peu d'oméga-3.

En 2013, des chercheurs avaient trouvé des résultats similaires en réanalysant des données non publiées d’une petit essai clinique australien. Trois autres essais cliniques ont trouvé des résultats semblables. L’analyse globale montre que remplacer le beurre par des huiles riches en acide linoléique n’aurait pas d’effet sur la mortalité cardiovasculaire.

Les huiles riches en acide linoléique sont l’huile de tournesol, l’huile de pépin de raisin et l’huile de maïs. L'huile de tournesol reste l'huile majoritairement consommée en France. Mais il existe des alternativesplus équilibrées (huile d'olive ou de colza).

Par ailleurs cette étude montre aussi que diminuer le taux de cholestérol n'a pas d'effet sur la mortalité cardiovasculaire

Lire aussi : Dr de Lorgeril : Les infarctus et les AVC peuvent être éradiqués

L'avis de LaNutrition.fr : Les acides gras saturés ne sont pas nécessairement dangereux pour la santé, en tous cas pas à dose modérée, comme on peut en consommer en utilisant raisonnablement du beurre et de l'huile de cocoLaNutrition.fr conseille dans La Meilleure Façon de Manger le beurre en tartine (si besoin), l’huile de colza et l’huile d’olive pour l’assaisonnement, les huiles d'olive et de coco en cuisson, et limiter au maximum les fritures. Les huiles de maïs et de tournesol, l'huile de pépins de raisin, sont trop riches en oméga-6 et ne devraient être consommées qu'occasionnellement. Le rapport entre oméga-6 et oméga-3 devrait être inférieur à 5 dans notre alimentation.

Source :
Christopher E Ramsden, Daisy Zamora, Sharon Majchrzak-Hong, Keturah R Faurot, Steven K Broste, Robert P Frantz, John M Davis, Amit Ringel, Chirayath M Suchindran, Joseph R Hibbeln. Re-evaluation of the traditional diet-heart hypothesis: analysis of recovered data from Minnesota Coronary Experiment (1968-73). BMJ, 2016; i1246 DOI:10.1136/bmj.i1246

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top