Les graines de lin font baisser la pression artérielle

Par Juliette Pouyat Publié le 23/06/2015 Mis à jour le 10/03/2017
Dans l'hypertension, les suppléments de graines de lin diminuent les pressions artérielles systolique et diastolique, surtout après 12 semaines

Une nouvelle étude parue dans la revue Clinical Nutrition montre que les suppléments de graines de lin peuvent efficacement aider à contrôler la pression artérielle. Cette supplémentation est encore plus efficace pour réduire la pression artérielle si elle dure au moins 12 semaines.

Lire : santé : les graines de lin ont tout bon

« Les interventions alimentaires sont préconisées comme des thérapies supplémentaires pour contrôler la pression artérielle et diminuer la charge de l’hypertension » expliquent les auteurs. Le lin est la plante cultivée qui contient le plus de lignanes, des composés phénoliques qui s’accumulent au niveau des graines. Les graines de lin sont également riches en oméga-3 et en fibres. « Les études montrent que les graines de lin diminuent le risque de maladie cardiovasculaire en diminuant les paramètres du profil lipidique, les graisses trans plasmatiques, l’athérogénicité, la glycémie et les oxylipines pro-inflammatoires ».

Lire : 2 ou 3 kg de plus sur la balance et la pression sanguine augmente

Les chercheurs ont analysé les données issues de 15 essais cliniques portant sur l’évaluation de l’efficacité d’une supplémentation en graines de lin sur la pression artérielle. Ils ont regardé l’effet de la durée de la supplémentation mais aussi celui du type de supplémentation (poudre, huile, extraits de lignanes).

Les données provenant de 1302 participants indiquent que les suppléments de graines de lin induisent des réductions significatives de la pression artérielle systolique et diastolique de 2,85 mmHg et 2,39 mmHg respectivement. Une personne ayant une pression artérielle égale ou supérieure à 140/90 mmHg souffre d’hypertension.

Lire : des céréales complètes pour diminuer la pression artérielle

« Les résultats obtenus dans cette méta-analyse sont encourageants pour la gestion de l’hypertension par l’utilisation de produits nutraceutiques (produits fabriqué à partir de substance alimentaires et disponibles sous forme de comprimés). L’étude Heart Outcome Evaluation a en effet démontré qu’une réduction de 3,3/1,4 mmHg est associée à une diminution de 22% du risque relatif de mortalité cardiovasculaire » écrivent les auteurs dans leur article.

Les scientifiques ont également remarqué qu’une supplémentation pendant plus de 12 semaines conduit à des réductions de la pression artérielle encore plus importantes, 3,10 mmHg et 2,62 mmHg pour les pressions systolique et diastolique respectivement, par rapport à des essais sur des périodes plus courtes.

Les mécanismes biologiques ne sont pas encore complètement compris mais pourraient être liés à la teneur en lignanes des graines de lin. Plus précisément, une lignane appelée SDG (sécoisolaricirésinol-diglucoside) est un phytoestrogène connu pour être un inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ACE angiotensin-converting enzyme). Les inhibiteurs de l’angiotensine fonctionnent en inhibant la conversion de l’angiotensine I en angiotensine II, un puissant vasoconstricteur, ce qui améliore le débit sanguin et la pression artérielle.

Lire : les lignanes protègeraient du cancer du sein

« La teneur en acide α-linolénique (oméga-3) des graines de lin pourrait aussi contribuer aux bénéfices potentiels sur la pression artérielle grâce à leur capacité de réduire l’activité de l’enzyme époxyde hydrolase soluble. « Des études ont montré que les oxylipines pro-inflammatoires produites par cette enzyme sont responsables de la perte de la vasodilatation et de la progression de l’inflammation dans l’hypertension artérielle ».

Une fraction de protéine riche en arginine (KCI-F1) présente dans les graines de lin pourrait aussi influer sur la pression artérielle.

« Par conséquent, les effets hypotenseurs des graines de lin peuvent être dus à l’action synergique de puissants antioxydants comme les lignanes et de différents constituants bioactifs ».

Les suppléments en poudre induisent une diminution des pressions artérielles systolique et diastolique alors que les suppléments sous forme d’huile n’impactent que la pression diastolique.

Une supplémentation sous forme d’extraits de lignanes n’a quant à elle pas d’effet sur la pression artérielle. « Ces différences obtenues suivant le type de supplémentation peuvent s’expliquer par des différences de qualité entre les suppléments : la quantité de fibres, la capacité à induire la viscosité et les effets sur le métabolisme de l’acide biliaire » expliquent les chercheurs.

« De plus amples recherches impliquant des essais bien contrôlés pendant au moins 12 semaines sont nécessaires pour étudier la quantité idéale de graines de lin pour les patients hypertendus, avant que des conclusions solides puissent être dégagées » concluent les auteurs.

Pour mettre en place une alimentation protectrice : La diététique anti-infarctus

Source

Ursoniu S, Sahebkar A, Andrica F, Serban C, Banach M; Lipid and Blood Pressure Meta-analysis Collaboration (LBPMC) Group. Effects of flaxseed supplements on blood pressure: A systematic review and meta-analysis of controlled clinical trial. Clin Nutr. 2015 May 29. pii: S0261-5614(15)00144-2. doi: 10.1016/j.clnu.2015.05.012. [Epub ahead of print]

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top